Le soudanais iconoclaste, sans honte et les termes pointus distillés est à N’Djamena pour ramasser auprès de toute affaire le fonctionnement économique des Tchadiens.

Il y a quelques mois, Hassan Borgou que nos confrères de Tchadactuel avaient bien identifié était un des collaborateurs directs à Hassan Oumar Al-Bachir, jusqu’à ce qu’il l’amenât vers l’abime.

Ces jours-ci, Hassan Borgou est souvent à N’Djamena, parfois dans le centimètre du pouvoir, et c’est ce qui a fait rentrer Idriss Déby dans une colère noire. À une réunion, Idriss Déby le dit clairement, “ Des gens comme ce type (Hassan Borgou) ont fait fondre le pouvoir d’Al-Béchir, et veulent faire les mêmes choses ici. Je ne suis pas d’accord “.

Puis il enchaina “Chaque matin vous nous faites de peaux de bananes et on l’évite. L’ANS, la Sécurité, l’armée, la GNNT “ ça suffit, laisser les personnes qui savent et peuvent travailler faire leur travail.

En vérité, au-delà des remarques acerbes d’Idriss Déby sur le mode opératoire de certains prédateurs, le Soudanais Hassan Borgou aurait abusé en disqualifiant par le biais de l’IGE le DG du ministère du plan, Mr Houlé Djonkamla. Il a pris en grippe ce cadre sous le seul rubrique que celui-ci n’accepte pas ses propositions.

Dans le cadre de financement, investissement des projets avec les bailleurs du PND ou encore avec les pays arabes, Borgou et ses affidés ont indirectement approché Houlé Djonkamla, mais celui-ci leur a dit niet.

C’est après cela que l’IGE s’est annoncée, elle produit un rapport de contrôle établissant un manque de 800 millions de FCFA que le ministre du tutelle doit rembourser.

Les agents affirment fermement que le ministre du plan Doubragne et son DG Houlé Djonkamla sont les prochains sur la liste.

Voilà comment un entrepreneur soudanais, de surcroit un mercenaire du renseignement, vient au Tchad pour se sucrer et créer des problèmes aux tchadiens.

Quoi qu’il arrive, très bientôt Idriss Déby changera toute son ossature de cadres au Palais des Itno, et dans la même lancée le gouvernement diton d’ici la fin de la semaine.

Tchadanthropus-tribune

1929 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article