L’Association pour la Défense des Femmes et Filles Victimes de la Violence Sexuelle (ADFFVVS) juge nécessaire de vous mettre à jour sur la suite de l’affaire d’enlèvement d’une mineure par le Docteur Adam Mahamat Seid

 

Suite à l’alerte déclenché par Goni Ousmane sur l’enlèvent de sa fille, le Ministre de l’Intérieur et la Sécurité publique a instruit le directeur général de la Police d’immédiatement lancer une opération de recherche, qui a finalement abouti à l’arrestation du coupable et de son principal complice, en l’occurrence, le dénommé Abdallah Ahmed (Directeur de la Maison de Culture de Bol), le 23/12/2014. Le DG de la police a demandé au père de déposer une plainte auprès du Parquet, chose faite. Puis le Procureur de la République à son tour instruit la Police Judicaire de diligenter une enquête. Deux jours durant, la PJ a fait un travail formidable et a soumis et les coupables et les résultats de son enquête au parquet. C’était le vendredi 26/12/2014.

 

Au parquet, ce jour de vendredi 26 décembre, était aussi le jour du tout premier face à face entre le père (plaignant) et le coupable (ravisseur de sa fille). Côté défense tout le monde était présent: Le principal coupable et son complice, une kyrielle des faux démons, qui avaient activement participé dans l’enlèvement de la mineure. Côté plaignant: seul le père de la mineure était autorisé à être admis dans le bureau du substitut du procureur, même son interprète a été interdit d’y avoir accès. L’audience qui s’en était suivie, n’était qu’un interrogatoire qui n’a duré que 5 minutes au total. Ainsi à l’issue de cette parodie d’audience de 5 minutes le représentant du parquet a remis la fille enlevée, violée et désorientée pendant plusieurs jours à son prédateur tel qu’un gardien de Zoo qui jette un morceau de viande à un lion en capture.

 

 ADFFVVS s’indigne devant cette façon de faire et demande aux autorités compétentes, surtout au Procureur de la République, de prendre ses responsabilités devant le peuple et l’histoire. Car il s’agit de la protection de nos filles contre les griffes des pédophiles tapis dans l’ombre et plus grave encore, sous l’étoffe de représentants de l’Etat. Qui aurait imaginer qu’un médecin et un directeur de maison de culture dont la vocation était de lutter contre le viol de mineur, s’adonner à cœur joie à cette aventure abominable qui n’a pas sa raison d’être au 21ème siècle.

 

Chose curieuse, seul le plaignant (le père) était soumis à un interrogatoire et révoltante encore est la légèreté avec laquelle le représentant du Parquet a donné son opinion en comparant l’autorité d’un père sur sa fille mineure a un choix dont jouit une personne quand il s’agit d’acheter diffèrent type de chaussure. La Charia islamique  établit clairement l’autorité d’un père sur sa progéniture en âge de mineur.    

 

Aussi est-il pertinent de rappeler que l’affaire de l’enlèvement est plus important que l’on ne pense. Selon les enquêtes menées par nos enquêteurs, il s’agit d’un réseau à plusieurs unités, par exemple il y a une unité chargée d’achats de consciences au sein de l’appareil étatique-dirigée par un « obstructeur » de la justice, dont le nom sera communiquer aux enquêteurs le moment venu, une unité chargée de recruter des faux témoins à coup de billets de banque, une unité dirigée par une infirmière, chargée de lavage de cerveau et encadrement de la mineure pour l’amouracher au prédateur jusqu’à écrire son nom sur sa innocente main par le henné, bref c’est un vaste réseau avec un budget allant des millions et des millions.

 

La justice est souveraine dans la prise de ses décisions, certes, nous sommes d’avis que la mineur soit examiner par un médecin légiste pour établir son psychologique et physique, après sa libération.

 

La liste complète des membres du réseau – qui comprend des poids lourds – est en préparation et sera publiée le moment opportun.

 

Céline Toingar

Coordinatrice Générale

L’Association pour la Défense des Femmes et Filles Victimes de la Violence Sexuelle (ADFFVVS)

 

148 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article