Mise au Point.

Les membres éminents de la famille régnante de Guegou, de l’intérieur et de l’extérieur, solidairement, avons l’honneur d’informer la grande communauté moundang du Tchad et du Cameroun et l’opinion nationale de ce qui suit :

– Sa Majesté Zouréné Bervourba Bertin, Gong et chef de canton de Guegou, est victime d’une rocambolesque machination où se cumulent les violations de la loi et la voie de faite, sur fond de désinformation massive, de dénonciation calomnieuse et de manipulation.

– Cette cabale, organisée par un groupe d’aigris mélangeant manœuvres politiques mesquines et bafouement de plus de trois siècles de traditions bien établies, vaut à SM Bertin actuellement une détention arbitraire prolongée à Pala et une suspension administrative aux motifs fallacieux non prouvés ;

– SM Bertin, n’ayant commis aucune faute politique ni administrative, les amalgames constatés dans le déroulement de cette affaire macabre, constituent une insulte à la chefferie et aux traditions moundang ;

– Sa Majesté Zouréné Bertin Bervourba est la 2e personnalité traditionnelle moundang après le Gong de Léré, et ne saurait être traité si vulgairement, sans plaignant visible ni présomption d’innocence, ce qui est une insulte pour toute la chefferie moundang ;

– Les vrais auteurs de cette machination, n’étant pas à leur première forfaiture, n’ont pas pris la mesure des conséquences dans lesquelles ils tentent d’entraîner les Autorités, et seront tenus pour seuls responsables des troubles qu’ils s’acharnent à vouloir créer dans ce terroir et au sein de la communauté moundang ;

– Aussi, la famille régnante de Guegou déclare qu’il n’y a ni vacances de pouvoir ni ouverture de succession à Guegou, et que toutes les agitations menées n’engagent que leurs auteurs ;

– En attendant que la voie judiciaire aboutisse, contradictoirement et dans le respect des textes en vigueur, nous allons porter plainte contre X avec constitution de partie civile, en solidarité avec le Gong Zouréné Bertin ;

– Nous invitons tous les membres de la famille régnante de Guegou, les notables et la population, de garder le calme et la sérénité et de ne pas suivre les fauteurs de troubles qui veulent brûler le terroir pour masquer leur perte d’influence politique ;

– Les membres éminents de la famille régnante de Guegou réitèrent leur loyauté envers les institutions de la République, leur attachement à la paix, à la cohésion sociale et au respect des us et coutumes séculaires dont nous sommes garants dans le cas d’espèce.

Fait à Ndjamena le 09 juillet 2019

Au nom de la famille régnante de Guegou de l’intérieur et de l’extérieur du Tchad

DJONDANG Énoch

1085 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article