Dirigée par le ministre de l’Administration du territoire, la Commission chargée d’organiser le référendum constitutionnel est rejetée par Noubatessem Jonathan, secrétaire général du parti Convention pour la démocratie et le fédéralisme (CDF).

 

‘’Il y a une absence notoire des fédéralistes. Cela relève d’une politique d’exclusion’’, dénonce Noubatessem Jonathan, rappelant que le référendum constitutionnel va opposer deux camps. ‘’Il y a le courant de l’Etat unitaire et de l’Etat fédéral. En principe, ce sont ces deux camps qui doivent se retrouver à part égale dans cette liste”.

 

Au-delà de la composition de la Commission nationale chargée de l’organisation du référendum constitutionnel (CONOREC), le secrétaire général de la CDF, estime que sa mise en place pose question. ‘’La mise en place de la CONOREC viole le cahier des charges de la transition parce que dans son axe 2 relatif au retour à l’ordre constitutionnel, les structures qui doivent gérer les élections et la politique sont bien identifiées : le cadre de concertation des partis politiques et l’organe de gestion des élections. La CONOREC n’est pas prévue dans le cahier des charges et on l’a mis en place sans concertation, dans une exclusion totale’’, fustige-t-il.

 

Le fédéraliste estime qu’il s’agit d’une ‘’fuite en avant’’ du régime de transition censé être neutre. ‘’Nous constatons que ce régime combat la fédération. On se demande pourquoi on combat l’Etat fédéral ? La réponse est simple : la structure de l’Etat unitaire permet à une poignée de personnes de s’accaparer des pouvoirs et des privilèges indus et de l’exercer contre la majorité de la population. L’exemple récent est l’accaparement des terres dans le Logone Occidental, la privatisation en cours des centres de santé, et la mauvaise répartition des richesses’’, cite-t-il, évoquant un ‘’recul démocratique’’. ‘’ La CONOREC est totalement inféodée au gouvernement et au Conseil national de transition (CNT). Tel que c’est parti, le processus est biaisé à la source’’, critique-t-il, appelant les autorités à rectifier le tir.

 

Le Tchadanthropus-tribune avec Tchad infos

2589 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire