23/05/2016: TCHAD/Affaire des militaires disparus: L’opposition manque t – elle d’arguments ou elle a peur de demander des comptes au gouvernement ? De ce qui précède, en France,  à l’union européenne et aux États-Unis, cette affaire interesse en premier lieu les milieux de droits de l’homme. Contacté par la rédaction de Tchadanthroous-tribune, 2 familles de ces militaires disparus affirment tristement  qu’elles n’ont jusqu’à présent aucune nouvelle de leurs parents. Ils affirment aussi que des officiers de l’armée sont venus leur dire de ne plus s’adresser aux médias. À son retour d’Abuja, et sûrement sur les conseils et les pressions du président français François Hollande,  Idriss Déby a ordonné au procureur de la république d’ouvrir une enquête, ce qui prend à contre pied les déclarations de son ministre de la communication Mustapha Ali Alifei qui continue de pérorer à longueur du temps que cette affaire est faite pour déstabiliser le régime tchadien. Toutefois, ce qui est évident, le régime d’Idriss Déby peine à prouver la disparition de ces militaires qui seraient en "missions", à moins que ce soit une mission pour l’enfer. L’opposition devrait s’appuyer sur les familles et les preuves en sa possession pour démontrer à l’opinion internationale, la nature criminelle de ce régime. L’opinion nationale le sait déjà. 
205 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article