90 % des pays de la planète respirent un air pollué, contenant des particules fines (PM2.5) selon le rapport 2022 sur la qualité de l’air dans le monde de l’IQAir. Découvrez dans quelle capitale du monde et d’Europe on respire le moins bien.

Sans forcément en avoir conscience, 90 % des pays de la planète respirent un air pollué, contenant des particules fines PM2.5, considérées comme néfastes pour la santé par l’Organisation mondiale de la santé, l’OMS. Sur 131 pays, seulement 13 s’en sortent bien. C’est du moins ce qui ressort du rapport 2022 sur la qualité de l’air dans le monde de l’IQAir, entreprise suisse spécialisée dans la protection contre les polluants atmosphériques, publié le 14 mars 2023, qui s’est appuyée sur des mesures effectuées par plus de 30 000 stations de surveillance de la qualité de l’air pour mesurer la qualité de l’air.

Lire aussi : Respirez-vous vraiment un air sain ? Voici les endroits les plus et les moins pollués de France

« Beaucoup de travail a été accompli pour lutter contre la pollution atmosphérique ; cependant, comme le montre ce rapport, il reste encore un long chemin à parcourir pour assurer l’égalité environnementale. Les citoyens de seulement 10 % des pays, régions et territoires du monde respirent un air qui ne présente pas de risque pour leur santé, comme l’indique l’OMS », pointe le rapport. Pour rappel, l’exposition à la pollution atmosphérique provoque et aggrave plusieurs problèmes de santé et est responsable de plus de 6 millions de décès chaque année.

L’Asie et le Moyen-Orient majoritairement touchés par la pollution aux particules fines.

N’Djamena, au Tchad, est la capitale où l’on respire le moins bien.

Parmi les territoires où la qualité de l’air a été mesurée, il ressort que la capitale la plus polluée au monde est N’Djamena, au Tchad, où l’augmentation de la concentration de particules fines est attribuée aux tempêtes de sable en 2021. Comme le montre ce tableau, on ne respire pas beaucoup mieux à New Delhi en Inde et à Bagdad en Irak, où la concentration de particules fines a été en 2022 près de 18 fois supérieure au niveau maximal.

« En 2022, les pays, régions et territoire d’Afrique et d’Asie centrale et du Sud ont connu les concentrations moyennes annuelles de PM2.5 les plus élevées, pondérées par la population », selon les auteurs de ce rapport qui précisent que ces relevés ne sont exhaustifs. Il existe des « lacunes évidentes en Amérique latine, en Afrique et en Asie centrale », soulignent-ils.

En clair, les villes d’Amérique Latine par exemple, figurent très peu dans ce classement. Non pas que l’air y soit moins pollué, mais parce que les relevés de la qualité de l’air sont absents ou défaillants.

En Europe, Athènes est la capitale la plus polluée

On respire globalement un peu mieux en Europe mais c’est loin d’être parfait. D’après cette étude, seulement 4,6 % des villes et régions européennes respectent les normes de l’OMS. Le rapport précise que « la qualité de l’air en Europe a bénéficié en 2022 d’un hiver doux qui a diminué la demande de consommation d’énergie génératrice de pollution ».

Ainsi, Athènes en Grèce, est la capitale européenne où l’atmosphère est la plus polluée. Suivent des capitales d’Europe de l’est, comme Sofia (Bulgarie), Bucarest (Roumanie), Ljubljana (Slovénie) et Varsovie (Pologne), comme le montre notre tableau ci-dessous.Paris apparaît comme la capitale d’Europe de l’Ouest la plus polluée, juste devant Berlin et Rome. En revanche, l’Europe du Nord s’en sort mieux, avec dans le top 5 des capitales les moins polluées : Reykjavik (Islande), Tallinn (Estonie), Stockholm (Suède), Oslo (Norvège) et Helsinki (Finlande).Enfin, c’est à Canberra que l’on respire l’air le plus sain. Les habitants de la capitale de l’Australie bénéficient d’une très bonne qualité de l’air comme ceux de Hamilton, aux Bermudes, ou encore de San Juan à Porto Rico.

France Ouest

2021 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire