J’ai dégoté un compte bancaire détenu par un concitoyen tchadien avec un montant ahurissant de dix millions de dollars, oui dix millions. Si l’on prend compte des facteurs socio-économiques du pays. Mes chers amis un simple fonctionnaire d’état qui n’est pas homme d’affaire ne peut détenir une telle somme pareille.

 


Je vous propose, chers citoyens lambda de faire un petit calcul mental (ou écris) .Un fonctionnaire ‘’monsieur tout le monde’’ gagne autour de 200.000 à 350.000 FCFA maximum par mois. Disons que Monsieur Yaya Djerou perçois 3 millions CFA par mois, ce qui fait bien sûr 36 Millions de CFA, sans aucune dépense, que ça soit sur la subsistance, pour l’achat d’une maison ou même d’une voiture, il aura 1 Milliard 800 Millions de FCFA au bout de 50 ans!

Mais comme par enchantement, Monsieur a 10 Millions de Dollars ce qui correspond à 5 Milliards de FCFA. Sans doute pas le seul compte bancaire car c’est un compte dormant (qui n’a pas été touché depuis un bout de temps) dans son cas à lui, c’est 2 ans. AUCUN RETRAIT, juste des dépôts qui ont été faits à plusieurs reprise. J’aimerai aussi vous précisez que Monsieur Djerou a créé ce compte bancaire sous une compagnie qui détient son nom dont le siège se trouve au Tchad. Suite à mes affouillements, il en résulte qu’il n’y a aucune compagnie de ce nom dans le territoire Tchadien. J’ai par la suite appris aussi l’historique de ce monsieur, c’est ainsi que j’ai conclu que ce monsieur n’est qu’un détourneur de fonds à moins qu’il nous prouve d’où détiens t’il sa richesse actuelle, ces belles villas etc.… Je me suis résolu à censurer certaines parties du compte, car elles ne sont importantes pour vous, et elles trahissent la banque concernée.

 

Monsieur Djerou n’est que la pointe de l’iceberg, il n’est pas le seul à piller l’argent du citoyen lambda, car il y’en d’autre, ceux que je ne peux  prouver, et ceux qui ont eu le malheur de choisir une banque ou travaille un Tchadien.

 

Les masques tombent et  tomberont!

Tchadoscopie

314 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article