10/04/2017 : #TCHAD #Mouvements sociaux : Arrestations en vue, menaces et intimidations. De sources bien informées, l’ANS, la police politique du régime Déby continue son travail de sape et d’intimidation. Plusieurs leaders de la société civile seraient dans le collimateur de cette police politique qui a établi une liste des personnes à neutraliser. Nadjo Kaina kidnappé voilà 3 jours par cette même police a été interrogé dans les locaux de l’ANS au lendemain de son arrestation et gardé dans la geôle de l’ANS. Par ce procédé, le régime Déby veut tuer dans l’œuf la dynamique mise en place par la société civile, certains syndicats avec le concours de l’opposition. Une protestation de grande ampleur devrait voir le jour afin d’indexer le gouvernement Pahimi Padacké qui ne respecte pas ses engagements. Au Tchad, la justice est à deux vitesses, il n’y a pas d’égalité pour tous. La population est chaque jour brimée, les élèves et étudiants n’ont pas une année calme et sereine pour les études, les fonctionnaires subissent des retards de salaires, leurs indemnités suspendues à cause de la mauvaise gouvernance et les détournements des deniers publics même si on veut tout mettre sur la chute du baril de pétrole. La liberté d’expression est bafouée. Aux yeux des partenaires, la dictature sévit, la police politique embastille sous une Chappe de plomb… A suivre.

853 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article