De sources concordantes, un phénomène qui s’apparente aux sectes et fétichismes sévit au Tchad depuis quelques années. Après les régions du Batha, Oum-Hadjer, c’est dans le Moyen-Chari que ce phénomène apparait.

Ces criminels prélèvent le sang de leurs victimes à l’aide d’un objet, puis la personne tombe raide morte. Il s’agirait selon le gouverneur du Moyen-Chari (Sarh) d’un groupe de gang démantelé auparavant, emprisonné puis relâché. Ces phénomènes inquiètent gravement la population sarhoise après l’apparition de mystérieux assassinats.

Le Gouverneur du Moyen Chari Djibert Younous rassure que cette fois-ci les présumés malfrats seront jugés et transférés à la prison de Koro Toro en plein désert tchadien.

Tchadanthropus-tribune

935 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article