De source digne de foi, quelque chose cloche mal au cercle du pouvoir CMT. Qui cache quoi à qui dans cet imbroglio de ce parti honni et vomi depuis fort longtemps par les Tchadiens.

D’après nos informations, quelques Baministes (ceux qui ont créé le MPS à Bamina) de 1ère heure ont tenu à rencontrer le chef du CMT Mahamat Idriss Déby pour évoquer la crise qui sévit brutalement au sein du parti MPS. Dans leur échange, Mahamat Idriss Déby aurait accablé Zène bada en disant que le SG du MPS avait voyagé sans avertir qui que ce soit, qu’il serait parti sans aucune autorisation validée par l’exécutif en place.

Sauf que… Dans son investigation, la rédaction tombe nez à nez sur un ordre de mission signé du directeur de cabinet civil Aziz Mahamat Saleh. Alors qui ment à qui dans cette affaire ?

L’analyse nous mène à dire que le président du CMT se trouve pris au piège de son entourage qui ne sont pas des enfants de chœur. À voir les dernières évolutions, la trajectoire émise à la prise de pouvoir par le CMT et Mahamat Idriss Déby a complètement dévié.

Il suffit de voir les nominations intempestives des mêmes gens qui ont induit dans l’erreur Idriss Déby père jusqu’à sa perdition. On essaye de faire place à tous les nabots du vieux système comme si le CMT n’a pas l’ambition de s’arrêter dans 18 mois…

Pire, les nominations observées font analyser l’expression d’un gouvernement parallèle à celui dirigé par le 1er ministre Pahimi Padacké. Voudra-t-on saborder son travail ?

Pour revenir au sujet de base, que signifie cet ordre de mission signé par le dircab du CMT ? Pourquoi délivrer un tel document et dire le contraire. Il se dit aussi que les frais de mission ont été rapporter à Zène Bada la vieille de son départ tard dans la soirée par le dircab adjoint qui n’est autre que Abdelkerim Idriss Déby, l’éminence grise du régime actuel, diton parce qu’il est un des lauréats de West Point.

Le mensonge est l’aspect ignoble avec lequel le régime Déby et sa suite actuelle ont gouverné les Tchadiens pendant 30 ans. Elle continue encore actuellement de plus belle, comme si le CMT ne tire point les leçons du passé. Pauvre Tchad.

Tchadanthropus-tribune

1811 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire