De sources proches à la présidence des Itno, une délégation composée de Djiddi Saleh (conseiller à la sécurité à la présidence de la république), Taher Erda (chef d’État-Major de l’armée de Terre), Mahamat Kaka (DG de la DGSSIE) et Hissein Mht Tolli sont en route pour rencontrer les éléments de CCSMR de Hakimi. D’après notre source dans l’entourage du dictateur tchadien, c’est par l’entremise de Djiddi Saleh que la fibre ethnique a été mise en avant pour approcher Hakimi qui se trouve à la tête d’un millier d’hommes bien armés. Un membre de ladite délégation recueillant l’anonymat affirme que Djiddi Saleh était en contact avancé avec ces éléments du CCSMR depuis quelque temps déjà, et que le moment est propice pour aller cueillir le fruit. Mais aucune source au sein du CCSMR ne confirme cette information.

Selon nos sources bien introduites, le rendez-vous fixé entre les deux entités serait à Wour, une ville dans le Tibesti, facilement accessible aux éléments du CCSMR depuis le Sud libyen, mais le CCSMR de son côté refuse que ce soit à Wour et exige une rencontre à la frontière dans un endroit non encore défini. La délégation envoyée par Idriss Déby est partie depuis hier soir vers le nord par la route.

La stratégie du régime Déby consiste à vouloir affaiblir et vider de leurs substances tous les mouvements politico-militaires, par un ensemble de vague. Notons aussi que la même stratégie est mise en place pour éviter que l’UFR et le CCSMR fassent front commun contre le pouvoir en place. Toute unité de combat d’un groupement politico-militaire à un autre peut être considérée comme une menace directe contre le pouvoir Idriss Déby. Avant que la dictature ne chante les chants de cygnes, attendons de voir comment cette rencontre aboutira et quelle sera sa finalité… à suivre.

Tchadanthropus-tribune

1742 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article