“Encore quelque mois de grève et c’est le monde entier ( ONU, UA, CEE, FMI, UNESCO, les grandes institutions internationales ) demandera le départ du régime d’Idriss Deby sans guerre , ni lutte”
-Est ce que le larbin Idriss Deby est lâché par ses maîtres?

Observons bien cette situation, peut être vous conviendrez avec moi qu’elle est peut être provoquée expressément pour préparer le départ d’Idriss Deby.
-Qui a conseillé Idriss Deby de mettre en execution les 16 mesures d’austérités, les abattements des salaires?
-Pourquoi il n’a pas prévu qu’il peut engendrer un soulèvement sociale? Le maître savait qu’Idriss Deby ne pouvait rien faire à cause de cette conjoncture économique, c’est à peu près le même schéma qui a causé la chute de Laurent Gbagbo, ancien Président de la République de Côte d’Ivoire, la France a bloqué son propre argent, 6 mois après, il n’avait pas payé les fonctionnaires et militaires. Il a eu mutinerie. Dans notre cas, la similarité est presque pareille:

1- Le rééchelonnement de Glencore ne changera rien à la situation de crise actuelle, puis que deja presque un an qu’Idriss Deby n’a pas honoré le remboursement de ses dettes.
2- Il n’a pas d’argents!
La France ne va plus lui prêter de l’argent, à la limite la communauté européenne.
3-Il a déjà presque vidé les banques en payant les salaires des fonctionnaires précédemment.
4- sa vanité, son arrogance exprimées après avoir su qu’il aura pas l’argent débloqué, mais sera géré par le ministère de la défense français, lui a fait perdre la crédibilité dans la lutte antiterroriste au Sahel.
5- Les chaînes radios, télévisions de quai d’Orsay pour la première fois parle négativement de sa mal gouvernance, la complicité de la France par leurs silences.

Tous ses éléments similaires qui peuvent pas être un hasard doivent nous intriguer et positionner d’une façons radicale. Comment choisir une lutte démocratique alors qu’on est même incapable de maintenir à l’unanimité une grève légitime qui provoquera la fin du régime Mps?
Pour le moment, la plateforme syndicale, l’opposition politique, la collectivité de la société civile doivent pas fléchir devant les intimidations et les promesses mensongères d’Idriss Deby, plus tôt chercher une force dans la collaboration, une coalition en mettant en place une stratégie objective à durcir la grève. La situation est irréversible, ni école, ni salaire, l’esclavagisme social a atteint son summum, le pire est à avenir nous devrons raccourcir notre souffrance au lieu de mourir lentement dans cette crise sociale déjà installée durablement. Idriss Déby ne peut rien faire face à cette grogne sociale, il n’a pas d’argent. Obligatoirement nous devrons résister pour maintenir encore quelque mois la grève radicale qui paralysera le régime Mps déjà étouffé est à l’agonie, le laisser en posture de faiblesse d’accepter notre seule et unique condition qui est son départ.
le droit de succomber, de lever la grève comme autrefois est impardonnable dans notre position de force actuelle, arrêtons de continuer à être éternellement à l’ordre exclusif du régime Idriss Deby, et si nous maintenons la grève aussi longtemps, l’étouffement du régime Mps sera qu’une

évidence. Tic! Tac!
Patrie après Dieu!
Patrie ou la mort!

LE SEUL COMBAT QUI EST PERDU D’AVANCE, CELUI AUQUEL ON RENONCE!

LA LIBERTÉ, LA JUSTICE, L’ÉGALITÉ, LA DIGNITÉ, ET LA DÉMOCRATIE AFRICAINE ET TCHADIENNE SONT DÉSORMAIS NOTRE LUTTE QUOTIDIENNE, LA LUTTE D’UN PEUPLE UNI CONSCIENTISÉ ET DÉCIDÉ.
À Bas la manipulation, l’Ethnicisme, la corruption, le népotisme, le clanisme, le néocolonialisme, l’injustice.

Vive la jeunesse et peuple digne !
Vive l’Union Nationale ! Dieu béni le Tchad!
L’Union fait la force et le pouvoir est pour le peuple et par le peuple, soyons toujours UNIS pour être solidaire et attentif!
À bas l’oppression!
Vive le Tchad
Vive la république
Tchad yah-haya

Souradj Oumar Sakine

1795 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article