Le jeune prodige IDRIS SALEH DJOUMA, entend incarner le nouveau leadership du parti  MPS, ruiné pendant des années par des vieux politicards en sommeil.

Il est l’un des rares jeunes à vouloir se hisser au sommet de ce parti, où rappelons le, les jeunes sont cantonné au rôle de garçon de course, de coursier aux affaires nocturnes, d’entremetteur matrimonial, de griotisme Web 2.0………..

————————–

Militantes, Militants du Mps

La transition Tchadienne amorce l’échéance. Les calculs et manèges politiques qui conduisent à la prorogation de la période de 18 mois doivent justifier son bien fondé vis à vis de l’engagement  solennel pris devant la nation par le conseil Militaire, elle doit être respectée et respectueuse.

La dynamique actuelle de notre pays exige d’être plus large et consensuelle dans nos démarches. L’arbre  qui ne fleurit pas n’est pas profitable au climat du moment et ni à l’environnement aussi.

Concernant notre parti le Mps, l’ouverture d’une nouvelle ère d’alliance politique se dessine pour nous. chaque militant doit apporter sa pierre pour bâtir notre édifice commun et le credo du parti doit être non seulement d’assurer une santé politique au parti  mais régénérer et donner un souffle nouveau à nos bases militantes et une vision globale pour le pays.

Le Maréchal du Tchad à fait grandir le Mps après l’avoir vu naître au congrès de Bamina. Il a fait sa part  en tant que Militant. Il reste à nous autres d’emboîter le pas et d’honorer nos prédécesseurs et nos engagements d’adhérents.

L’incertitude, l’indécision, l’arrogance et l’amateurisme rongent le Mps. Son existence entant que parti politique est aussi questionnée mais je vous assure et soyez en certain, le Mps est bien là et bientôt nous serons en marche pour les préparatifs des échéances à venir.

Idriss Saleh Djouma

Candidat à la présidence du Mps.

803 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire