Selon des sources proches du palais rose, Idriss Déby a reçu vendredi dernier en même temps la première secrétaire générale adjointe du MPS et le deuxième secrétaire adjoint au palais présidentiel, en présence de son directeur de cabinet civil.

Selon un conseiller spécial de la présidence, membre du bureau politique, le congrès extraordinaire annoncé pour les 2 et 3 novembre 2019 vise seulement à redynamiser le parti en vue d’affronter les élections législatives chères à Déby (presser par ses bailleurs).

Selon la même source, si un temps Déby avait envisagé de virer Mr Zen Bada, il se serait ravisé au regard de menace que profère ce dernier. L’enfant terrible Bitkine ne fait pas mystère de ses intentions de défaire ce qu’il a mis place, à savoir la composante de l’opposition au sein et à la CENI qu’il a fabriqués de toute pièce en vue d’accompagner le tripatouillage des résultats des élections législatives qui devrait être en faveur du MPS.

D’un autre côté, Kolotou Tchaïmi et Moussa kadam s’étripent pour remplacer Zen bada sans aucune ressource particulière. L’un invoque le soutien de dircab de Déby qu’il fréquente tous les jours à la présidence à partir à 16 heures.  Tandis que l’autre déclare à qui veut l’entendre qu’Idriss Déby en le nommant vice-président du CNDP, il lui a promis de le mettre à la place Zen Bada à la tête du parti.  

Comme on le voit, la bataille pour le poste du SG ne fait que commencer et cela met en évidence l’absence du programme du parti de l’oriflamme, un parti qui ne réunit que des voleurs de la république, et que le peuple tchadien vomit chaque jour qui passe.

Tchadanthropus-tribune

 

1419 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article