Soutenu matériellement et financièrement par le Maréchal (Paix à son âme) pendant plus de 30 ans, il a fallu attendre la disparition du père fondateur pour que les ingénieurs des travaux finis, pour se donner une bonne conscience, organisent, dit-on une cérémonie de retrait de deuil dans la ville du défunt. À coup de chantage et de menace envers les militants, pour collecter et affréter des aéronefs afin de se déplacer tous à Amdjarass.

A-t-on besoin de toutes ces mises en scène pour un retrait de deuil, non assurément ? Le retrait de deuil est un alibi pour certains pour se frayer un chemin avec le conseil Militaire de transition, et pour se faire de là sous surfacturation. Par respect au mort, et tenant compte de nos us et coutumes, le retrait de deuil doit se faire dans le strict respect de la loi musulmane, discrètement et humblement.

Mais hélas, le MPS organise une conférence de presse par ci, un point de presse par la, une inauguration d’une avenue de l’autre côté et la construction d’un mausolée entres autres. Toutes ces actions ont pour dénominateur commun l’arnaque. De là où il est le Maréchal a besoin de la prière pour que son âme et se reposer en paix.

Au lieu de faire toutes agitations, le MPS ferait mieux de forer dans les villages et féricks qui sont dans le besoin des puits pour permettre à la population de s’abreuver. Et ceci sera comptabilisé au profit du défunt comme de l’aumône. Un retrait de deuil est une affaire de famille dans l’intimité. La république que le Maréchal a servie lui a rendu un hommage en présence de plusieurs Chefs d’État, un hommage digne en son nom. Ce que le MPS fait avec ses troubadours c’est du vol déguisé sous le manteau de retrait de deuil rien de plus.

De cette manière, ils ne rendent aucunement service au jeune président de la transition, qui a plus besoin de conseil que des troubadours, plus l’assister à éviter les pièges des échecs que de lui tendre des pièges pour qu’il y tombe dedans. 31 ans durant, ce sont les mêmes courtisans qui ont induit feu Idriss Deby dans des erreurs à ne plus en finir, et c’est les mêmes qui continuent avec les mêmes méthodes malheureusement. Mahamat Idriss Deby a besoin du courage et de faire attention, car celui qui cause le malheur de l’autre n’est jamais loin de soi. Ce n’est pas les mêmes courtisans qui agissent souvent dans la droite ligne du président de la transition, ce ne sont pas tous ces aspirants politiques qui œuvrent pour la paix recherchée, ni encore selon la politique voulue. Idriss Deby doit être laissé en paix devant Dieu, seul et miséricordieux.

Tchadanthropus-tribune

726 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire