De sources concordantes, le bateau MPS serait entrain de tanguer. Selon nos informations, les membres du bureau exécutif sont amers. Ils le disent entre eux, en petit comité, dès fois élargie à des réunions clandestines, qu’ils se sentent abandonnés par leur président fondateur (Idriss Déby), surtout ceux qui ne travaillent pas. Ils se demandent encore si ce parti à de l’avenir, car disent-ils Idriss Déby privilégie ceux qui lui mentent et qui ternissent l’image du parti. Depuis quelques jours, les médias font état de casseroles que traîne le régime pour lequel ils se dévouent. Rapport de droit de l’homme sur la crise centrafricaine, le pillage de ressources financières avec de investissements immobiliers au Canada, et enfin le rapport suivis sur le bradage du pétrole par Glencore. Pour les membres du bureau exécutif MPS, un parti honni par le peuple tchadien, l’avenir du pays est sombre. Et ils ne comprennent pas le silence dans lequel s’est muré leur président fondateur. Certains songent à une démission avant que le bateau ne sombre. Il règne un malaise au grand hôtel, le siège du parti du malheur des Tchadiens. L’avenir paraît de plus en plus sombre sur ce parti qui a saigné le peuple tchadien presque 27 ans durant. Ce qui est sur les choses ne sera plus comme avant. Et le vent du changement tant redouté commence à se sentir plus fort… À suivre.

Tchadanthropus-tribune

2042 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article