D’après une correspondance envoyée à la rédaction, la mairie gère plus de 6 000 boutiques au marché à mil de la ville de N’Djamena. Chaque boutique paye un loyer individuel de 19 200 FCFA par mois à la municipalité de la ville de N’Djamena. Il faut ajouter à cela les milliers tables-étales du marché qui font une entrée de 2000 FCFA à 5000 FCFA par mois, en plus des 100 FCFA que payent chaque jour les chariots ou marchands ambulants.

Rien que ces recettes à elles seules peuvent nettoyer le marché chaque jour. Sans compter les subventions de l’État, rien qu’avec les recettes intermédiaires la mairie peut permettre de régler plusieurs problèmes à travers la ville.

Un comptable ayant travaillé il y a 4 ans à la mairie affirme que celle de la ville de N’Djamena fait une recette mensuelle de plus de 100 000 000 FCFA par mois.

Si la gestion de la municipalité est saine, la mairie pourrait construire et entretenir des routes, curer les caniveaux, et faire des projets pour la ville, cela ne coûte pas trop cher. Certaines rues et ruelles peuvent être faites en pavée et cela permettra à la population de circuler normalement.

Cette mauvaise gestion décriée par Djibert Younous le délégué du gouvernement pour la ville de N’Djamena, ne semble pas émouvoir le gouvernement qui peine à prendre des décisions idoines.

Connaissant avec clarté la situation que traverse la population de la capitale et de la mauvaise gestion des ressources de la mairie de N’Djamena, Idriss Deby aurait donné un court délai au maire en poste pour arrêter « l’anarchie » qui règne.

“ La situation que vit actuellement la mairie de N’Djamena est grave. Il est donc nécessaire de tirer des leçons de cette situation fâcheuse. Mesdames et messieurs, je vous donne 72 h pour réparer le mal en attendant les mesures fortes qui seront prises par le gouvernement dans les prochains jours en vue de répondre aux besoins de la population “ affirme Idriss Déby. Mais tout le monde sait que le désordre continuel émane de ses instructions à ne nommer que des prédateurs à la tête des régies qui font les recettes.

Tchadanthropus-tribune

1003 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article