Selon nos sources, deux tracteurs neufs (6 mois) ont été reformés par madame Mariam Attahir, maire de la ville de N’Djamena, de manière illégale et gardée dans son jardin. Les 2 engins ont récupéré par l’inspection générale de l’Etat après constat des infractions sur titre de réforme des biens de l’État. Les 2 tracteurs ont été scellés et déposés dans l’enceinte de l’IGE. L’inspection générale avait demandé les documents de réforme au chef de parc de la mairie qui a été instruit par la maire Mariam Attahir de ne pas obéir. Jusqu’à l’heure où nous publions cet article, le chef de parc n’a pas remis les documents à l’IGE. Un délai de 72 heures lui est signifié pour qu’il présente les documents. Dans le même ordre, l’IGE avait suspendu le DAF de la mairie. Mariam Attahir aurait ordonné à son DAF de reprendre service sous prétexte que l’IGE n’a pas le droit de le suspendre. L’IGE a appris la reprise de service par ledit DAF, elle envoya le directeur de la police municipale Ousmane Makaila de faire appliquer la décision. Ayant appris la nouvelle le DAF a pris la fuite. Le bureau du DAF fut fermé et mis sous scellé. Chaque jour les nouvelles qui proviennent du Tchad d’Idriss Déby, révèlent des attitudes mafieuses. Notre pays est gouverné par la Camorra, cette mafia qui sévit par le sang, le vol et le pillage, et cela est légalisée, car les mêmes personnes sont responsabilisées. Mariam Attahir est connue pour plusieurs récidives. Il y a eu les détournements des fonds de la CENI avec des fausses signatures il y a quelques années, la voilà responsabilisée à la mairie de N’Djamena ou elle organise des méthodes mafieuses sur le dos de la population qu’elle est censée servir. Chassez le naturel, il revient toujours au galop… À suivre.

 

Tchadanthropus-tribune

2033 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article