Le greffier du conseil supérieur des affaires islamiques (CSAI), Abdelaziz Abrass a tué ce matin, aux environs de 9heures, dans les locaux  du CSAI sis au quartier Amriguebé, un jeune d’une vingtaine d’année.

Selon les riverains, le greffier bourreau a tiré 6 balles sur sa victime. « C’est une affaire qui concerne le versement d’argent. Le greffier détient l’argent du jeune homme et il ne veut pas donner. Le jeune homme se trouvant dans un besoin pressant multiplie les va-et-vient. Le greffier, agacé de  voir le jeune homme se pointer devant son bureau chaque jour, dégaine son arme et lui tire dessus.»

Le greffier a pris fuite. Le procureur de la République est descendu sur les lieux pour constater les faits et a ordonné d’amener le corps à la morgue.

Correspondant de Tchadanthropus-tribune

1176 Vues

  • Un vrai pays ne peut pas fonctionner avec deux justices différentes. C’est la preuve que cet organe doit aussi disparaître au profit de la justice republicaine. Des hommes qui n’aiment pas travaillent et gagner leur vie à la sueur de leur front sont obligés d’être des raquetteurs sinon des colporteurs.

    Commentaire par BRAHIM le 25 septembre 2019 à 9 h 07 min