N’Djamena la vitrine de l’Afrique ou bien N’Djamena ville des chimères ?

Nous y voilà, plusieurs maires ont défilé en ayant la responsabilité de faire sans aucun progrès. Cette ville jonche sur les déchets des égouts depuis plusieurs décennies sans aucune canalisation adéquate. Il suffit d’une simple pluviométrie dense pour que nos populations s’en trouvent inondées jusqu’aux os.

N’a-t-on pas honte d’être aux commandes des départements quand on ne peut rien faire ? N’a-t-on pas honte de justifier son poste, sa clameur et son aura, quand on n’est pas capable de bons résultats ?

Tous, du 1er au dernier viennent dire qu’ils ont les mains liées. Qu’au sommet de l’état on leur impose la conduite à tenir. Assez souvent on trouve l’erreur chez l’autre au lieu de faire son mea-culpa.

Messieurs soyez libre de vos actes ou démissionnez. Mais n’accompagnez pas les médiocres et les voleurs de la République.

Arrêtez de voler, de faire les comptes de bakchichs et travaillez pour le bien de vos familles respectives, du peuple tchadien, ou fouettez le camp.

 

ASSILECK HALATA Mahamat

2224 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article