Très connue dans le monde de l’éducation nationale, et de l’enseignement, l’icône de toute une génération a tiré sa révérence ce lundi 20 décembre 2021 en fin d’après-midi à N’Djamena.

Le monde des enseignants est orphelin de cet homme affable, discret et humble, qui a vécu simplement et dignement à la sueur de son front.

Plusieurs générations de jeunes tchadiens ont connu Abderahim Akacha en tant que référent au baccalauréat, et à l’ONECS. Il consacra plus de 30 ans de sa vie à l’organisation du Bac, des sacrifices pour que le jeune tchadien puisse trouver les fondements qui mènent vers une vie universitaire.

Il n’y a qu’au Tchad où l’enseignant n’est jamais valorisé, celui qui transmet le savoir est souvent piétiné, sans aucune reconnaissance des faits.

Décédé ce lundi 20 décembre 2021 vers 18 h 26 min, oncle Akacha pour les intimes sera mis sous terre ce mardi 21 décembre 2021 tôt dans la matinée.

Dans ce moment difficile, la rédaction présente ses condoléances à sa famille biologique, à ses enfants, ses neveux, ses proches et ses connaissances, tout comme le monde de l’enseignement au Tchad. Nos condoléances pour Mr Abderahim Djalal et sa famille en France, tout comme toute la famille Djalal de par le monde.

Nul être n’est censé ignorer la mort, tel est le destin de toute l’humanité. Que Dieu puisse combler le défunt de sa sainte miséricorde et lui ouvrir les portes du paradis céleste.

« À Dieu, nous sommes, et c’est vers lui seul que chaque être revient ».

Tchadanthropus-tribune

725 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire