Je suis tétanisé, nous sommes tétanisés par la vague des décès qui sévit au Tchad depuis 48 heures. Parmi les victimes, des parents, des amis et connaissances, il y a aussi d’illustres inconnus qui meurent dans l’incognito et dont personne ne parle.

Quand j’ai appris le décès de Mme Souradj née Gouboul Matroud, j’ai été scié sur place, car la douleur de la disparition de son époux est encore saillante. Ma pensée va vers ses enfants que l’adversité bouscule violemment et de plein fouet. Deux jours qui emportent le père et la mère dans une émotion indescriptible. Que Dieu fasse que leurs âmes reposent au Paradis céleste.

J’éprouve et réitère mes condoléances à Mr Mabrouck Matroud, à la tante Najma Matroud à leurs familles, leurs enfants et petits-enfants dans leur ensemble. Mes condoléances encore à la famille Koulamallah, car il ne peut y avoir de pire moment dans la vie que de perdre des êtres chers. Cette douleur nous la partageons tous et prions pour les disparus.

Mes pensées vont vers les familles, Ahamat Digui, Bokhit, Senoussi Zackaria, Ahamat Néné, Daoud Kinéfour, Béchir Ali Haggar, Djimet Daboubou, Beyne, Bachar, et plusieurs anonymes dont les familles sont aujourd’hui éplorées. Je m’excuse si j’ai omis le nom d’un compatriote disparu.

Je ne peux me soustraire à la douleur des familles, amis et connaissances en cette période difficile pour tous les Tchadiens, connus et anonymes, qu’ils y trouvent ici toute ma compassion et ma solidarité.

Une fois de plus, je le dis en communion avec plusieurs de mes compatriotes, qu’il faut faire attention et respecter les barrières de sécurité. De grâce, oublions pour un moment nos habitudes de réunion en famille, d’aller et venir par coutumes et ainsi véhiculer le virus au sein des siens.

Il ne peut y avoir de bravoure face à un ennemi lâche et invisible. Il ne peut y avoir que notre courage et nos prières à prendre conscience de l’épidémie.

Dorénavant, toute entité qui sait aider doit venir en aide à nos frères et sœurs au Tchad. Ceux qui sont dans la diaspora doivent par des idées ingénues aller vers des ONG, associations, société civile, et faire un pont capable d’envoyer ne serait-ce des masques ou des produits comme du gel hydro alcoolique vers des associations de société civile au Tchad afin que la population puisse en profite.

Qu’il ait un élan de solidarité envers nos populations au-delà des clivages politiques. C’est ainsi qu’on pourra amener notre pierre à l’édification d’une santé de taille à réduire la propagation du Covid-19.

Signer et aider à travers ce lien en donnant vos dons : https://www.gofundme.com/f/un-tchadien-un-masque/donate

Paix et salut sur tous les morts,

Gloire à Dieu, en protégeant les vivants

Que Dieu comble de convalescence tous les malades dans les hôpitaux et en ville.

Que Dieu bénisse le Tchad.

Tchadanthropus-tribune

1832 Vues

  • Pendant que nous comptons nos morts, certaines personnes versent des milliards dans leurs comptes bancaires. Qu’Allah veille sur le Tchad et sur le peuple tchadien. Prenons notre responsabilité citoyenne en lieu et place de compter sur ces gens qui s’amusent dangereusement sur nos vies. Qu’Allah vienne en aide au peuple tchadien. ?

    Merci à Monsieur le Ministre Yaya Dilo Djerou Betchi pour avoir dit la vérité car L’islam nous apprends que La vérité est pesante mais délicieuse et la fausseté aisée mais infectieuses. Allahou Akbar!

    J’y serai obliger d’y revenir intégralement sur le réseau bleu car Le Devoir nous appelle face à ce péril qui ne dit pas son nom.

    https://www.facebook.com/ahmat.bedeitoullomi/videos/10163585158455438/?t=167

    Commentaire par citoyen le 9 mai 2020 à 4 h 08 min