Tchadanthropus-tribune a appris avec émotion le décès de cheikh Hissein Sinine II.

Feu Cheikh Hissein Sinine Il est né en 1914 à Andjimez, canton Guerri, dans la préfecture de Ouara, région d’Abéché Ouaddaï. C’est l’un des plus grands théologiens, comme certains le disent. Cheikh Hissein Sinine, que Dieu lui fasse miséricorde, fut l’un de plus grands ulémas d’abéché, nombreux étaient ses promotionnels, notamment Cheikh Adam Baraka, Cheikh Abdoulaye Ousmane (Kadjagnaï), Cheikh Ibrahim Djabaye, Cheikh Abdoulaye (Dagari).

La famille Sinine a été grandement influencée par la sincère sympathie, la présence, et le soutien au moment de la mort de leur deuxième père de famille. Elle saisit cette occasion pour adresser ses condoléances aux habitants de Ouaddaï en général, ainsi qu’à tous les habitants d’abéché, dans les villages en particulier, à la famille proche du défunt dans sa ville natale, et à tous le Guerriyat sans discrimination parce que la liste est longue.

Elle saisit également cette occasion pour envoyer ses chaleureuses condoléances à N’Djamena, et à toutes les personnes à l’intérieur et à l’extérieur du Tchad notamment à Ali Sinine —Abdel-Salam Sinine —Mahamat Sinine —Miressilé Sinine —Ambassatna Sinine —Noussra Sinine —Zamzam Sinine, ainsi que toutes les familles.

Chaque être gouttera un jour à la mort, tel est notre destin divin. “ A Dieu nous sommes, et c’est vers lui seul que nous reviendrons “ Que Dieu comble le défunt de sa miséricorde et lui ouvre la porte du paradis.

Tchadanthropus-tribune avec le conseiller Mahamat Ali Sinine

665 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article