Assalam alaykoum,
 
Je cherche sans succès des mots susceptibles d’exprimer fidèlement ma douleur, mon déchirement et ma tristesse. Tous les mots qui peuplent mon vocabulaire ne sont que des euphémismes, des mots approximatifs qui ne peuvent exprimer avec exactitude le degré de ma souffrance et de mon tourment.
Je suis complètement déboussolé, l’émotion me fracasse le coeur et pompe mes larmes qui d’habitude, ne coulent que rarement. Laissant de coté ces interrogations, mes vaines tentatives a la recherche de mots justes avaient pour objectif d’exprimer mon affliction consécutive au décès d’un être cher, d’un modèle, d’un humaniste, d’un indépendant, d’un démocrate, d’un insoumis…

 
Même mort, le Tigre a la peau qui demeure toujours tachetée…
 
Comme vos homologues Hommes d’État, Brahim Al-Naî et Djibrine KherAllah, vous ne serez jamais oublié…
 
Dr DjibrilSalahadine, Ibrahim Al-Naî
299 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article