C’est avec une grande tristesse et une vive émotion que Tchadanthropus-tribune a appris le décès de suite d’une longue maladie, de l’ambassadrice Bintou Malloum à N’Djamena. Elle avait 73 ans révolus.


Pionnière de la défense féminine et de l’éducation aux femmes au Tchad, elle fut la toute 1ère brevetée dans notre pays. Énarque de formation, cette dame de fer a servi le Tchad dans plusieurs chancelleries.

Elle quitte ce bas monde au moment où notre pays a plus besoin de femme de son envergure.

Je me souviens lors de sa dernière venue en France, des conseils et directifs qui furent les siennes, et ô combien important sur l’avenir de notre pays. Parente à mon père, elle fut aux sanglots quand elle l’enlaça sur son fauteuil.

Va en paix chère tante et que la terre de tes ancêtres te soit légère. Les administrateurs de ta carrure se font très rares, et les patriotes à ton effigie sont presque introuvables.

La rédaction présente ses condoléances à la famille à N’Djamena, et à Adoudéïa et Am-timan. Nos condoléances à sa fille Haoua, à ses proches et ses amis tout comme le corps diplomatique dont elle est issue.

“ À Dieu nous sommes, et c’est vers lui seul que nous reviendrons “.

Adieu grande dame, que d’Allah te comble de sa grâce, et de sa miséricorde.

Tchadanthropus-tribune

1795 Vues

  • je présente tous mes condoléances à toute sa famille et ainsi que à toute la Nation Tchadienne paix à son âme

    Commentaire par Nassour Mahamoud le 13 mars 2020 à 15 h 01 min