Chasser le naturel il revient au galop. Le Tchad fait face à une austérité économique diton, au point que les fonctionnaires sont soumis à la diète et autres tracasserie sur leurs salaires. Les raisons invoquées à répétition sont que l’État manque de moyens financiers.

Curieusement, et toute honte bue, le régime d’Idriss Déby arrive à débloquer par quel miracle une bagatelle de 300 millions de francs CFA aux députés MPS pour soi-disant aller sensibiliser leurs militants sur la vision de la quatrième République. À la manœuvre de cette opération de grande arnaque encore figure le semi-lettré général de police et député Ali Kolotou.

Comment comprendre alors que l’état n’a pas de moyens. D’où sort cette somme énorme ? On procède aux coupes des avantages des fonctionnaires, on réduit certains salaires sous prétexte que les recettes ne rentrent, et d’un côté on fait sortir 300 millions de FCFA pour amuser la galerie. Qu’on dise aux Tchadiens où est le sérieux. Le MPS dilapide à lui seul d’énormes charges sur le dos des citoyens et contribuables, et les Tchadiens doivent supporter les charges. Voilà comment fonctionne un système mafieux dans un pays où le pillage, le détournement, la concession et autres corruption sont érigés en règle de gestion. Qu’on se le dise pour la dernière fois, avec Idriss Déby plus rien ne reste à espérer. Si les Tchadiens rêvent de progrès et d’essor, qu’ils se réveillent vite, sinon ils ne leur restent qu’à pleurer sur la tombe du Tchad.

Tchadanthropus-tribune

1677 Vues

  • Quelle est la différence entre la mafia légale et celle illégale ?

    Commentaire par peuple étourdi le 3 août 2018 à 6 h 53 min