La F3N, Fédération Nationale des Nomades du Niger, composée des représentants des peuples nomades Touaregs, Toubous, Peuls et Arabes, exige que le gouvernement Nigérien s’oppose au massacre de Miski. Il est connu depuis des années que l’Alliance entre le gouvernement du Niger et le régime d’Idriss Deby Itno au Tchad, écrase les droits humains en raison d’intérêts cachés. Les représentants Toubous, à la fois Tedas et Dazas, ont exposé les faits à leurs collègues Touaregs, Peuls et Arabes.

L’armée tchadienne attaque Miski au Tibesti pour que les proches du président Deby s’accaparent les richesses aurifères de la région. La F3N a pour principe de ne pas s’ingérer dans les affaires des autres pays, mais sachant que :
– des miliciens soudanais du Darfour combattent aux côtés de l’armée tchadienne
– l’attaque déstabilise les communautés toubou en Libye et au Niger
– le gouvernement nigérien s’est impliqué dans les affaires intérieures tchadiennes en livrant des opposants politiques – réfugiés politiques à ce régime non démocratique
La F3N exige que:
– le président du Niger condamne l’agression de l’armée tchadienne contre des civils en violant tous droits humains
– les forces armées tchadiennes (ANT) membre de la Minusma allant au Mali, membre du G5 Sahel ou agissant dans le bassin du Lac Tchad n’aient aucune autorisation de passage et de transit sur le territoire national Nigérien. Ce jusqu’à l’agression contre la population du Tibesti ne cesse.
Les représentants de la F3N se réservent le droit d’appeler le peuple nigérien à manifester pour que Niamey exige le respect des droits humains chez un voisin où notre gouvernement s’est ingéré depuis plusieurs années.

À Agadez

Le 23 novembre 2018

Moussa ag Zubeyr pour la Fédération Nationale des Nomades du Niger (F3N)

460 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article