Les officiels Nigériens et du G5 rassurent les troupes tchadiennes sur leurs doléances en même temps le Marechal leur fera une visite pour remonter leur moral et s’entretiendra avec le président Issoufou

G5 Sahel : le bataillon tchadien prendra ses quartiers à Téra, future base logistique de la Force conjointe

Actuellement en transit à l’entrée de Niamey, les 1.200 soldats du bataillon tchadien qui appuieront les forces du G5 Sahel et de l’opération Barkhane dans la zone des trois frontières, va être prochainement positionné à Téra, à 160 kms au nord-ouest de la capitale, près de la frontière burkinabé. C’est là que sera également basée la future base logistique de la Force conjointe (FCG5S) pour ses opérations dans le Liptako Gourma. A quelques jours de ce très attendu renfort militaire, le président tchadien est, d’ailleurs, arrivé ce mercredi à Niamey, pour remobiliser le moral de ses troupes.

C’est le commandant de la Force conjointe du G5 Sahel (FCG5S), le général de Brigade Oumarou Namata Gazama, qui en a fait l’annonce, lundi dernier lors d’une visite aux soldats tchadiens qui sont actuellement stationnés à Sorey, à quelques kilomètres de l’entrée de Niamey. Le Bataillon tchadien, qui est commandé par le colonel Saleh Bachar Bederio, sera positionné à Téra, dans la Région de Tillabéry, où sera également installé le quartier général de la future base logistique de la Force conjointe pour ses opérations dans la zone des trois frontières (Niger, Burkina et Mali). Selon le général nigérien, les travaux d’aménagement du site militaire sont en cours et les 1.200 soldats qui composent le bataillon tchadien y trouveront toutes les commodités nécessaires afin de lancer leurs premières opérations dans les meilleurs délais, en partenariat avec les forces armées du Niger, du Mali et du Burkina mais aussi des soldats de l’opération française Barkhane.

Le maréchal Déby à Niamey

Le commandant de la force conjointe a rendu visite au contingent tchadien en compagnie du ministre nigérien de la Défense, Issoufou Katambé, de l’ambassadeur de France au Niger ainsi que des officiers supérieurs de l’armée nigérienne. Une visite pour s’enquérir des préparatifs du déploiement du bataillon mais aussi des conditions de vie des soldats. Ces derniers ont, d’ailleurs, profité de l’occasion pour soumettre leurs doléances qui concernent leur prise en charge et des difficultés logistiques notamment le carburant et certains matériels militaires qui sont tombés en panne. Il faut dire que pour rallier leur base opérationnelle, les soldats tchadiens et leurs engins ont dû parcourir plus de 2000 kms, longeant toute la longue bande sud du Niger sur de N’Nguigmi à Niamey.

Les officiels nigériens et les responsables de la FC G5 Sahel ont assuré les soldats tchadiens que ces doléances seront prises en charge dans les plus brefs délais, sur haute instruction du président Issoufou et de son homologue tchadien, qui assure la présidence en exercice de l’organisation sahélienne.

Et comme l’avait annoncé le ministre Katambé lors de la visite, le maréchal Idriss Déby effectuera une visite ce mercredi 10 mars à Niamey. Au menu, un entretien avec le chef de l’État Issoufou Mahamadou et une visite à ses troupes pour leur remonter le moral avant leur engagement sur le front.

Niger G5 Sahel

1172 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire