Niamey où Koro-Toro ? Les avis sont divers et très tranchés. Les nouvelles sur nos camarades de lutte sont muettes malgré les multiples connexions que semblent avoir certains au Niger. Il y a 3 semaines, un des adjoints de Mr Boulmaye, Mr Abderaman aurait été aperçu, sorti de sa cellule vers un hôpital de Niamey. Son état de santé est mal en point. Ce qui rassura du coup plusieurs d’entre nous sur leur existence encore à Niamey. Nos sources parallèles indiquent que le Niger avait refusé dans un 1er temps leur extradition vers le Tchad, malgré la visite expéditive du DGA de l’ANS et du responsable des renseignements militaires. Selon les dires du milieu, les deux responsables ont débarqué à Niamey avec des mallettes pour arroser tout décideur qui appuierait leur renvoi vers le Tchad. Mais à cette époque le Niger n’avait pas fléchi. Plusieurs députés avaient marqué le pas, ayant en mémoire la triste et lugubre expédition assassine des années 90 avec Baré Maïnassara. Mais la rumeur enfle de plus en plus ces derniers temps sur leur présence au Tchad. Le silence des ONG et la quasi-discrétion des Nigériens laissent penser un funeste sort. À toutes les organisations éprises de droits de l’homme, le SOS est de mise pour localiser ces opposants politiques, car s’ils sont au Tchad, leurs vies seraient en danger de mort. L’effet de mobilisation ne doit pas tomber…

Tchadanthropus-tribune

2656 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article