Sous l’œil du président nigérian Muhammadu Buhari, l’envoyé spécial de la Commission du bassin du lac Tchad, Baba Gana Kingibe, continue de tout faire pour contenir l’instabilité au Tchad, qui pourrait contribuer à mettre les frontières nigérianes en danger.

L’envoyé spécial de la Commission du bassin du lac Tchad (CBLT) pour le Tchad, le Nigérian Baba Gana Kingibe poursuit son travail avec le chef de l’Agence nationale de sécurité (ANS) tchadienne Ahmed Kogri, afin de garantir la réussite de la transition politique à N’Djamena. Kingibe devrait se rendre au Tchad dans les prochains jours pour la quatrième fois. Il rencontrera le nouveau maître du pays Mahamat Idriss Déby dit « Kaka« , arrivé aux affaires à la suite du décès de son père Idriss Déby Itnosurvenu en avril 2021.

Ancien secrétaire du gouvernement nigérian lors de la présidence d’Umaru Yar’Adua (2007-2010) et ex-ministre des affaires étrangères sous Sani Abacha (1993-1998), Kingibe a, selon nos sources, recruté pour le seconder dans sa tâche sur le TchadHadiza Mustapha, actuelle conseillère du président de la commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, pour les dossiers paix et sécurité.

Hadiza Mustapha suit Kingibe dans la plupart de ses déplacements, comme à Paris lors du Nigeria International Partnership Forum organisé, le 10 novembre, à l’hôtel Shangri-La, la veille du Forum de Paris sur la paix, lors duquel le président nigérian Muhammadu Buhari était invité pour prononcer un discours. Kingibe avait été l’un des orateurs du Nigeria International Partnership Forum.

Une collaboratrice de compétition

Ambassadrice du Nigeria au Cameroun jusqu’en 2016, Hadiza Mustapha a été numéro 2 à l’ambassade à Washington (2010-2012). Elle dispose d’importants soutiens à la présidence, dont celui du directeur de cabinet de Buhari, Ibrahim Gambari, arrivé à ce poste à la faveur de la mort du puissant Abba Kyari, décédé des suites du Covid-19 en avril 2020.

Gambari a été son professeur lorsqu’elle étudiait à Zaria à l’Ahmadu Bello University (ABU) dans les années 1980. D’origine Fulani, tout comme Buhari, elle figurait en 2020 dans la short-list des candidats que le Nigeria voulait présenter au poste de commissaire des affaires politiques, de paix et de sécurité de l’UA. Finalement, c’est l’ancien ambassadeur à Addis-Abeba, Bankole Adeoye, qui a été présenté et qui a remporté, en février 2021, l’unanimité des suffrages des 55 membres de l’institution.

Le patron de la CBLT en pointe

La CBLT est dirigée depuis 2018 par l’ambassadeur nigérian Mamman Nuhu. Ce dernier a accompagné Hadiza Mustapha et Kingibe lors du voyage de Paris afin d’avancer sur le dossier tchadien. S’il fait tout pour ne pas être perçu comme l’homme d’Abuja, il n’en demeure pas moins que Nuhu est largement sollicité par Kingibe pour aider à la réalisation du dessein nigérian sur le Tchad. Le Nigeria souhaite tout faire pour éviter que le Tchad ne devienne une nouvelle poche d’instabilité à ses frontières.

Tchadanthropus-tribune avec Africa Intelligence

1447 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire