Le constructeur de blindés américano-émirati The Armored Group (TAG) a équipé la police nigériane de trois blindés pour sécuriser l’État de Borno, dans le nord-est du pays. Au total, une vingtaine de véhicules doivent être livrés.

 

Le constructeur de blindés américano-émirati The Armored Group (TAG) s’active à équiper la police nigériane avec de nouveaux véhicules pour sécuriser l’État de Borno, dans le nord-est du pays. En proie aux assauts conjugués des groupes armés Boko Haram et de l’État (ISWAP), les unités spéciales de police de la région de Maiduguri, sous l’autorité du gouverneur Babagana Zulum, ont ainsi réceptionné trois blindés de type BATT. Elles disposeront à terme d’une flotte d’une vingtaine de véhicules. Ils sont destinés à assurer au plus près la sécurité des populations – qui comprennent de nombreux déplacés internes (IDP) – autour de la localité de Malam Fatori, située non loin du lac Tchad et de la frontière nigérienne, soit l’épicentre de l’activité des groupes armés. Pour ce faire, l’inspecteur général de police Usman Alkali Baba a requis de la part des autorités fédérales que les véhicules soient armés aussi lourdement que les unités militaires de la Nigerian Army.

La branche émiratie de TAG, pilotée par le Libanais Tarek Hameidani depuis les usines de Ras al-Khaimah, dispose déjà d’une implantation dans la région du lac Tchad. Le constructeur compte parmi les fournisseurs de l’Armée nationale tchadienne (ANT) à qui il a livré cette année des véhicules blindés légers Terrier LT-79 ainsi que des pick-up customisés selon des spécifications militaires, et qui ont été lourdement armés (AI du 11/06/21 et 13/10/21). Outre les attaques de Boko Haram, N’Djamena fait face à une pression de groupes rebelles venus du nord qui contestent la légitimité du Conseil militaire de transition (CMT) dirigé par Mahamat Idriss Déby, dit « Kaka« .

Tchadanthropus-tribune avec Africa Intelligence

669 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire