Idriss Deby le dictateur tchadien a fait une visite de « travail » officielle en France le 1er Octobre 2015. Dans cette visite très particulière de Deby, les tchadiens constatent un affadissement sur les relations entre les deux chefs d’Etats. Un froid gelant dans leurs rapports. Voir même une rupture totale entre le « roi » Deby et le président Hollande.

En général, pour une visite officielle d’un chef d’Etat à un autre, il y’a des protocoles en place et à appliquer. Le reçois à l’aéroport du président du pays accueillant, la cérémonie folklorique, la présentation des membres du gouvernement etc.… Le faux roi d’Amdjaress n’a eu aucun de ces honneurs. Il a embarrassé les membres de sa propre délégation. Le séjour de la délégation de Deby n’a pas été facile en France. Il a été dure surtout pour un homme qui croyait d’être réussi à l’Aéroport De gaulle par le président Français avec des orchestres à l’appui comme un « Héro » qui a fini le problème du Darfour, résolu la crise Centrafricaine, libérer le peuple Malien et décimé le Boko Haram dans les pays envoisinant le Lac-Tchad.

Un homme qui a « sauvé » la sous-région n’est ce pas ? Au contraire, ces ententes du despote Deby était des chimères. Des nuages évaporés et disparus en fumé et gaz dans l’atmosphère. Bref, il a été réussi comme un criminel de guerre. Oui le monde entier sait maintenant qu’Idriss Deby n’est pas le « Saint » qu’il en croit ou prétend d’être. Les preuves sont irréfutables. Il est l’instigateur du génocide dans le Darfour au Soudan, l’homme qui a chassé le président démocratiquement élu Patassé en RCA (la République Centrafricaine), le fondateur de Boko Haram au Nigeria. A cela s’ajoute la plainte récente contre Deby en Septembre 2015 au Sénégal pour avoir massacré des tchadiens et même jeté des humains vivants aux lions et hyènes. Apres la rencontre tant attendu du tyran Deby avec Hollande, une pause photo a été prise et publiée dans les media. Sur cette photo, le doigt avertisseur du François Hollande envers Deby montre les diatribes que le despote a subit. On le voit dans un état de déconfort remarquable. On dirait qu’il a été giflé.

Pendant ce temps, les proches du tyran Deby ont fait beaucoup des dégâts au Tchad. Les éléments de Mahamat Saleh Brahim le Commandant des Gardes Nomades et oncle de Deby ont assassiné deux jeunes appartenant à l’ethnie Daza dans l’Est du Bahr El Ghazel pour voler leurs chameaux. Ces assassins jouissent de leur impunité totale. L’incontournable Commandant de Garde Nomade les protège. Le tyran Idriss Deby et ses proches ne veulent plus voir au Tchad un parti politique qui aspire le peuple tchadien. Créé il y’a quelques mois a peine, le RPR du jeune universitaire Mahamat Bahr Kenji attire l’attention de ceux qui veulent changer le régime d’une façon démocratique. C’est ainsi que le siège du parti RPR a été saccagé par les miliciens de MPS le 02 Octobre 2015. Le président du RPR a été menacé et intimidé.

Les menaces et intimidations des Deby n’ont rien changé sur la politique de son parti. Selon le site Tchadanthropus, l’ANS continue la torture des prisonniers. Le corps exhibé de Hassabanebi sur le site avec des traces de tortures prouve combien est cruelle cette police politique de Deby. Le petit fils et le neveu de l’ancien président tchadien Hissein Habré on été arrêtés depuis le mois dernier et subissent en ce moment toute sorte torture. Nous sommes surpris de la lenteur jusqu’à présent des organisations de droit de l’homme d’intervenir et sauver leurs vies. En plus, début Octobre 2015, le représentant a Sallal du parti créé par le frère du défunt Laokein Barde a trouvé la mort dans des circonstances douteuses semblable a l’empoisonnement du General Mahamat Ali Abdallah. Ils viennent aussi d’assassiner le fils de l’ancien président tchadien Goukouni Weddeye. L’assassin Moubarak Abdelkérim un proche de Deby part à Amdjarass pour prendre quelque mois de vacance avant de retourner à N’Djamena sans inquiétude. A cela s’ajoute les assassinats des milliers d’autres tchadiens. Tout ca en une semaine. Nous condamnons cette barbarie qui ne finit pas. Les proches de Deby n’ont aucun sentiment humain envers les enfants des autres. Ils ne savent pas qu’ils endeuillent des parents. Le tyran Deby n’a-t-il pas rétablit la peine capitale en Juillet 2015 ? Pourquoi cela ne s’applique pas a ses proches alors que c’est eux qui tuent les tchadiens sans aucune hésitation chaque jour ? Il est très difficile de combattre un dictateur qui a implanté ses racines fermement pendant 25 ans de pouvoir. Deby s’est approprié de toute la richesse tchadienne commençant du pétrole jusqu’à la douane passant par les ressources minérales (Or et Diamant). Avec cette fortune, il peut acheter la conscience de tous ceux qui veulent le voir partir y comprit certains chef d’état étranger. Par conséquent, devons nous accepter sa politique de domination, d’intimidation, d’élimination et d’humiliation éternellement ? Non. Idriss Deby est un homme qui n’a aucune conscience et considération. Alors, nous devons tout faire pour limiter les dégâts de Deby et sa famille et cela par tous les moyens.

 

Manouri Souggy

Email : charibag@yahoo.fr Charinews.wix.com/charinews charibag@yahoo.fr

 

539 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article