BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2021 

Camarades militantes, camarades militants,

Chers compatriotes,

Au seuil de l’année 2021, je me permets de vous présenter, au nom du CNRD et en mon nom, mes meilleurs vœux à vous toutes et à vous tous ainsi qu’à vos familles.

L’année 2020 fût une année difficile pour notre pays. L’épidémie de la COVID-19, survenue en début d’année, a endeuillé des millions de familles à travers le monde. Le Tchad a été particulièrement touché par la maladie même si les chiffres réels des victimes ont été tronqués par le gouvernement qui voulait cacher ses tares.

Les tchadiens ont donc été durement éprouvés par cette terrible pandémie qui s’est ajoutée à la crise sécuritaire que connaît le pays à cause de la mal gouvernance et qui a occasionné plusieurs conflits intercommunautaires causant d’innombrables pertes en vie humaines dans nos provinces.

Accentuée par la pandémie, la situation politique et socio-économique du Tchad en 2020, a évolué de mal en pis. Certains responsables d’associations des droits de l’Homme ont été interpellés et jetés en prison, des militants de partis politiques d’opposition ont été empêché de manifester et leurs chefs interdits d’aller dans leurs sièges. Les droits fondamentaux des citoyens prévus par la constitution ont été bafoués.

Au niveau économique, notre pays, cinquième économie de la CEMAC (derrière le Cameroun, le Gabon, la Guinée équatoriale et le Congo) reste toujours l’un des pays les plus corrompus du monde. Le manque de diversification de l’économie tchadienne est devenu problématique.

En effet, le Tchad après avoir profité durant ces deux dernières décennies de ses revenus pétroliers (20 % du PIB et plus de 80 % des exportations de biens) est aujourd’hui dans une situation de quasi-faillite économique. L’endettement a grimpé de manière exponentielle. Sans aucune perspective de sortie de crise politique, sociale et économique.

Par ailleurs, la majorité des indicateurs économiques placent le Tchad dans les dernières places. Au niveau de l’indice de développement humain (IDH), depuis 2019, le Tchad est classé 187ème sur 189 pays. Selon la Banque Mondiale, actuellement, près de 42% de la population tchadienne vit en dessous du seuil de pauvreté.

Cette pandémie qui a entrainé la fermeture des frontières a eu un impact négatif important sur les exportations tchadiennes, les investissements directs étrangers (IDE) ont également diminué. Tout cela risque de replonger le pays dans une récession en 2021.

Camarades militantes, camarades militants,

Chers compatriotes,

Cette situation peu reluisante de notre pays ne peut pas nous décourager, au contraire nous devons non seulement espérer mais rêver et nous battre pour provoquer le changement afin de sortir notre pays du gouffre et le hisser haut dans le concert des nations. C’est vous dire combien la tâche qui nous attend est immense et ardue.

Votre engagement, notre engagement à nous tous, nous oblige à garder allumée la flamme de la résistance. Le conseil National de la Résistance pour la Démocratie poursuit sa marche avec le soutien de chacune et de chacun de vous pour arriver à bout de l’injustice et l’arbitraire.

Sur ce, je vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d’année à vous, ainsi qu’à vos proches.

Bonne et heureuse année 2021.

 

 

Le Président,

 

Dr. Abakar Tollimi

357 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire