De sources dignes de foi, l’ONAJES a été créé pour aider le sport tchadien à travers un fond prélevé sur les taxes téléphoniques et autres subventions de l’état.

Mais depuis sa mise en place, rien n’a été fait pour que la jeunesse tchadienne et le sportif tchadien ne puissent s’épanouir.

Où va l’argent collecté auprès des contribuables tchadiens depuis des années et reversé au trésor public de l’État ?

Dans ses interrogations, Tchadanthropus-tribune avait fait une émission avec le président de la fédération de football Mr Moctar Mahmoud, des joueurs reconnus au Tchad et à l’étranger et des cadres du domaine de sport. Le problème a été posé et chacun affirme ne pas connaître où est cet argent. Chacun rejette la faute sur l’autre, d’autres font la politique de l’autruche, mais personne n’ose dire la vérité aux Tchadiens.

Pourtant chaque jour les Tchadiens utilisent leurs téléphones. SMS, appels téléphoniques y sont ponctués chaque minute, chaque heure, chaque jour sur des millions de Tchadiens, mais juste quand on voit l’état du sport de notre pays, on comprend rapidement qu’il y a soit des dirigeants véreux, ou bien c’est l’État tchadien qui ne verse pas l’argent collecté sur son compte pour le sport.  Ainsi fait, rien ne peut se clarifier et le lobby qui tient cette mamelle de grand détournement continuera à jouer à cache-cache.

Pour beaucoup de nos compatriotes, tout l’argent est détourné par ceux qui sont nommés à la tête de cette structure appelée ONAJES.

Pour certains compatriotes qui alertent, la rédaction, l’actuel DG Kadre Saleh ferait lui aussi la même chose que ces prédécesseurs. Pire, selon nos sources Kadre Saleh aurait affirmé qu’il est le porte-parole des secrétaires généraux du MPS et que cela lui donne une carte blanche pour qu’on ne l’accuse pas. Son comportement commence par gêner profondément au sein de son ministère où l’ONAJES dépend.

Face à ce brouillard, le ministre actuel Mahamat Nassour Abdoulaye n’ayant constaté aucune visibilité dans la gestion de L’ONAJS a fini par suggérer à sa plus haute autorité de scinder cette structure en deux.

  • La création d’un fonds à la jeunesse et un fonds destiné au sport, le tout rattaché à la présidence.

Non content de l’attitude du ministre, Kadre Saleh aurait mobilisé tous les généraux analphabètes à qui il a octroyé des marchés pour faire capoter le projet du ministre qui doit en principes faire évoluer la promotion de la jeunesse et au sport.

Malgré ces gesticulations, selon nos informations, le ministre fait tout pour que ce projet aboutisse.

Une question se pose à tous les Tchadiens. Est-ce qu’en étant un membre ou un quelconque individu qui se réclame du MPS (parti de l’oriflamme), cela vous donne le droit de piller allègrement le pays ?

Depuis que l’impunité est variante dans notre pays, tous les voleurs sont anoblis. Chacun veut voler le biens des Tchadiens sachant que rien ne lui arriverait, et toutefois s’il est pris, ses biens ne seront pas toucher, ni saisi et reverser au trésor public.

Quand Idriss Déby en personne supplie les voleurs de ne pas voler, à quoi faut-il s’attendre ?

Nous reviendrons

Tchadanthropus-tribune

2153 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article