Il faudrait qu’on explique aux tchadiens, si certaines pratiques ne sont pas faites pour chercher à enrichir des proches du régime ?

De sources dignes de foi, l’entretien du bâtiment de l’ONAMA serait octroyé à l’entreprise SOGECT-TCHAD de Mr Abderaman Hassan Mahamat Itno au seuil d’environ 2 milliards et 400 millions de FCFA par an, alors que sur le cahier de charge que l’entreprise ALMANA a effectué, il serait de 70 millions par an. Même l’entretien du palais rose, la présidence de la république n’atteint pas ce montant.

L’information qui ressort de l’antre des cadres de l’ONAMA laisse tout le personnel de la communication ahuri et surpris de l’écart des chiffres avancés et accordés à SOGECT-TCHAD.

Voilà un autre sujet qui va cristalliser les frustrations de nos compatriotes envers certains proches du pouvoir, qui font leur beurre sur les biens pécuniaires des Tchadiens. Cet argent qui sûrement sortira du trésor public pourrait sans doute régler plusieurs aspects des problèmes de notre société. Mais…

Ensuite, pourquoi c’est toujours les mêmes qui sont choisis comme si de façon délibérée, on veut sciemment enrichir les siens ? Il n’y a pas d’autres entreprises appartenant à d’autres tchadiens qui pourraient être aptes à réaliser des marchés publics ?

2 milliards 400 millions est une somme qui permettrait facilement à résoudre nos problèmes de santé publique, d’éducation nationale, et plusieurs aspects qui gangrènent la vie des Tchadiens, mais hélas… Ceux qui réfléchissent pour le Tchad, le font à minima, sans aucune vision. Soyons honnêtes envers nous-même et ayons l’amour du pays en le servant, pas en se servant de lui pour assouvir ses besognes.

Tchadanthropus-tribune.

711 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire