Il n’y a qu’au Tchad du régime Déby que des fonctionnaires de l’État volent, trichent, détournent, impunément. Si on devait quantifier la somme de tous les biens publics détournés, le Tchad payerait sans doute ses dettes extérieures et intérieures. Qu’attend Idriss Déby pour ne serait-ce activer ce que lui confère la constitution ? Pourquoi foule-t-on aux pieds les lois de ce pays ?

Selon des sources dignes de foi, Fayçal Hassan Hissein Abakar, fils du feu imam Hassan Hissein serait aux mains de la police judiciaire depuis dimanche soir. Le mobile de cette interpellation réside dans un transfert de 982 millions de FCFA pour l’achat d’un terrain pour le compte de l’ONAPE (office national pour la promotion de l’emploi). D’après les investigations faites, la valeur dudit terrain ne dépasse pas les 30 millions. Pire encore, ce que ce terrain lui appartient. Un lègue d’héritage après le décès de son défunt père.

Le stratagème aurait été détecté par le personnel de la banque de l’habitat qui avait émis une alerte sur cette transaction. Idriss Déby est toujours tolérant envers ses compagnons et les enfants de ceux-ci, mais a-t-il le droit de s’amuser ainsi avec l’argent du peuple tchadien ?

Des années durant, ceux qui détournent les biens du peuple sont identifiés, ils sont connus, Idriss Déby les connait singulièrement, mais se tait dans un silence assourdissant.

Dans le même ordre, faudrait un jour se rendre à l’évidence. Combien de fois, Idriss Déby en personne dénonce les détournements publics sans qu’une oreille ne l’entende ? Lui-même fait des promesses sans lendemain. Est-il impuissant face à un lobby qui le dépasse ? Où fait-il exprès pour que ce pays soit détruit totalement ? Ce qui se passe dans notre pays en matière de gestion de la chose publique est intolérable. Il faut dès à présent une autre élite soucieuse du devenir du peuple tchadien, sans cela, nous allons directement vers l’abime.

Tchadanthropus-tribune

3812 Vues

  • Le Tchad a plusieurs prédateurs connus qui rôdent autour de Deby connaissant sa faiblesse pour ses compagnons d’armes et leurs héritiers. Le trésor public Tchadien est devenu l’effort de guerre dont son clan, sa belle famille et le MPS s’en servent au grand jour. Pour permettre aux siens de piller librement les ressources du pays, DEBY s’est fait indispensable aux yeux de PARIS, en mettant à la disposition de la France, l’armée nationale. Voilà pourquoi son régime est protégé et l’Elysée n’élèvera jamais la voix. Que des désespoirs.

    Commentaire par François MITO le 26 novembre 2019 à 9 h 31 min
  • Desolee ainsi va le pays, le Tchad des Tchadiens

    Commentaire par Nehoudamadji Nailar Clarisse le 27 novembre 2019 à 1 h 20 min