Dans la nuit du vendredi 27 au samedi 28 août 1971, la radio tchadienne a diffusé une très courte déclaration du Président Tombalbaye, évoquant « un complot aux  importantes ramifications internationales préparé à l’étranger avec l’aide d’une grande puissance impérialiste ».  


Selon Tombalbaye les conspirateurs «  voulaient sa tête » « et désiraient éliminer les membres les plus patriotes du gouvernement ».


Un certain Ahmat Abdallah s’est suicidé dans les locaux de la Police après avoir fait d’importantes révélations. 


Alerté par le Président, le service de renseignement tchadien présente alors des documents tendant à prouver qu’il s’agit d’une provocation montée par Ahmat Abdallah lui-même, et ayant pour but de provoquer une crise de confiance, d’isoler le Président et de faire ainsi le jeu des rebelles du Frolinat, dont les activités se sont ralenties depuis un an. Les documents saisis chez Ahmat Abdallah ainsi que ses déclarations à la police avant son suicide par poison (version officielle) auraient permis d’établir qu’il n’était que l’Agent d’exécution d’un complot dont les véritables instigateurs n’ont pas été révélés. Lorsque les mesures de sécurité sont prises le 27 août, Ahmat Abdallah est déjà entre les mains de la police et n’a plus que quelques heures à vivre.


Qui est Ahmat Abdallah ? ex député qui a rendu le tablier en 1967, il fut employé de l’Asecna. Il fut ancien Président de l’Association des anciens combattants du Tchad affilié à l’union fraternelle des anciens combattants du Tchad affilié à l’Union fraternelle des anciens combattants qui regroupe les Africains ayant servi l’armée française.


Le 1er septembre 1971, une puissante manifestation est organisée par la jeunesse patriotique du Tchad. Le Présidant Tombalbaye dénonçait « le racisme accentué aux prétentions diaboliques du président Kadhafi qui veut dicter sa conduite au peuple tchadien ». Et de révéler que le gouvernement de tripoli avait annexé le nord du Tchad : et qu’à ce compte le Tchad pourrait à son tour revendiquer le Fezzan «  sur le quel nous avons des droits historiques » (jeune Afrique N° 558 du 14-9 1971). Conférence de presse donnée par le Président Tombalbaye le 06 septembre 1971. Comme conséquence, la Radio Tripoli ouvre son antenne au Frolinat le 7 septembre 1971 et reconnait officiellement le Frolinat.


A propos de ce scenario tissé par le gouvernement, jeune Afrique N°557 du 7 septembre 1971  dit ceci, je cite : Ahmat Abdallah, ex député informe le Président que certains de ses ministres musulmans sont en intelligence avec le Frolinat. Il cite Douba Alifa le ministre de l’intérieur. Le Président  Tombalbaye lui-même dit « il eut cependant le courage et peut être le mérite de rendre par ses révélations un service à son pays avant d’expier son forfait ».


Ahmat Abdallah aurait cité les noms de Douba Alifa, Ali Salim, Secrétaire d’Etat aux Finances, Abdoulaye Lamana, ancien ministre de l’Economie ainsi que des anciens détenus politiques : Ahmat Koulamallah et René Baptise (jeune Afrique 559 du 21.9.1971). Difficile à vérifier car quelques heures après son arrestation Ahmat Abdallah succombait entre les mains de la police le 26 août entre 19 heures à 20 heures. S’est-il empoissonné en absorbant des comprimés de cyanure comme l’indique la version officielle ? Difficile à dire. On peut cependant déplorer qu’une autopsie n’ait été ordonnée à la suite de cette mort mystérieuse. Comment peut-on concevoir un coup d’Etat sans la participation de l’armée ?


Dans ce scenario du 1er mai 2013, Déby veut se débarrasser des brebis galeuses qui sont autour de lui, parmi ces brebis galeuses il y a des Itno mais aussi des Idiots. Le député Saleh Makki n’est qu’un appât destiné à attraper des gros poissons qui sont dans la ligne de mire du pouvoir depuis. Comme chef de parti politique, le député Saleh Makki gêne, il commence à mettre ses pieds dans d’autres régions qui ne sont pas de sa sphère politique. Appartenant à la race arabe, une race qui, par se démographie constitue une unité politique. Déby n’aime pas ça. A Ati, c’est le parti de Saleh qui a gagné les élections communales mais notre IDI a arraché ce poste de Maire pour son fameux MPS moribond.

 

217 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article