Toutes nos Œuvres Culturelles sont réalisées avec des Fonds propres. Après plus de 2 Décennies d’Activisme Culturel, Sportif et Artistique, nous réalisons que nous représentons ne serait-ce qu’un minimum aux yeux de certaines Institutions Nationales qui notamment, peuvent nous accompagner quand nous leur soumettons des Projets d’envergure. Mais ce n’est pas toujours évident.

Nous sommes outrés d’être des Ressortissants de Pays où on plébiscite des choses qui la plupart du temps, n’ont aucun sens. Quand il s’agit de soutenir les Causes qui représentent un Symbole, il n’y a jamais personne. Nous avons l’impression que l’Impérialisme Français cherche coûte que coûte à nous maintenir dans un marasme qui nous empêche de conscientiser nos Peuples.

Nous sommes conscients d’être des « Grandes Gueules », mais des Grandes Gueules qui s’assument. Ce qui ne plaît pas forcément au réel Dirigeant du Tchad : la France Sioniste. Parce que nos actions, réactions et interventions gênent considérablement la France-Afrique et ses Prostituées Politiques. Malgré tous ces blocages gérés depuis l’extérieur, nous continuons à avancer à pas de géant, nos innombrables Partisans et nous, en choisissant d’avoir nos propres Maisons de Publication et Maisons de Production, et de pouvoir nous occuper de la Jeunesse de nos Pays respectifs.

Notre engagement face à cette destruction de la Culture Tchadienne est notre rupture prononcée avec des choses qui ne passent pas du tout avec la Nouvelle Génération Tchadienne. Nous continuons à nous battre pour assurer la Réalisation et la Distribution d’Œuvres d’Artistes Engagés complétement ignorés à cause de leur Patriotisme.

Nous estimons vraiment pathétique d’investir 30.000 d’Euros dans une seule Œuvre Culturelle Militante tout en sollicitant l’appui de nos « Autorités » Nationales qui ne pensent qu’à servir l’Envahisseur France, au lieu de se rapprocher du Peuple, par des actions susceptibles d’unir les Tchadiens. C’est trop décourageant pour nos Jeunes Artistes car un tel Embargo Culturel les blesse dans leur Amour-Propre et les démotive.

Nous faisons tout ce qu’il faut en approchant toutes les Autorités dignes de ce qualificatif. Certains Ministres et même Chefs d’État nous ont reçu, écouté, compris et aidé administrativement et financièrement mais jamais au grand jamais, les « Autorités » Tchadiennes.

Plusieurs Dossiers solides sont déposés depuis 2002 (20 Ans), à nos « Ministères » de l’Éducation, de la Culture ou des Sports du Tchad. Nous n’avons été reçus que par les Ministres Bichara Ringou (2002), Oumar Boukar (2005), Djibert Younous (2009) et Abdoulaye Ngardiguina (2012), sans jamais obtenir le moindre Soutien Étatique de la part de la centaine de « Gouvernements » Tchadiens qui ont « dirigé » notre Patrie.

Par contre quand un « Artiste » Sataniste Francophile sort de nulle part une « Œuvre » apocryphe financée par des « Institutions » affiliées à la France-Afrique et, ne montrant que les défaut du Tchad et des Tchadiens, ce sont des Financements Colossaux allant de 150 à 500 Millions de F. C.F.A. (Franc des Colonies Françaises d’Afrique) qui sont immédiatement décaissés (dixit le Ministre Khayar Oumar Defallah).

Quand ce sont des Artistes Locaux ou de la Diaspora Tchadienne d’Europe et d’Amérique du Nord qui se trouve dans le besoin, il n’y a jamais personne pour les soutenir de l’intérieur. Cela est orchestré pour décourager la Culture Tchadienne et surtout, toutes les Générations à venir, pour en faire des Anti-Nationalistes, similaires à tous ces Politiciens de l’intérieur comme de l’extérieur, qui ne pensent qu’à monnayer leurs Charmes Politiques, auprès de la… France.

Il nous faut une réelle Volonté Politique afin d’imposer un minimum de soutien aux Artistes et Sportifs Locaux, vecteurs de joie donc de bonheur pour notre Population lobotomisée par le Dictat Français de ces 200 dernières Années.

Comment comprendre qu’un Groupe d’Artistes Locaux ne dispose même pas d’un minimum de Fond de Roulement, pour louer une Salle de Spectacle ??? Un lieu censé être une Œuvre Sociale Nationale permettant aux Artistes Locaux n’ayant pas les moyens de s’exprimer, de bénéficier d’un minimum de visibilité, en s’exprimant autrement que par la Violence.

Cette Hypocrisie Institutionnelle doit être âprement débattu avec les « Autorités Nationales » (si la France ne leur ordonne pas de faire le contraire) car il faut aider les Artistes Internationaux à pouvoir aider d’autres Artistes, mais Locaux cette fois-ci.

En parallèle à tout ça, il y a toutes ces Radios et Télévisions France-Africaines, qui s’évertuent à faire la « Promotion » matin, midi et soir, de tout « Artiste » Sataniste dont la Mission consiste uniquement à égarer la Jeunesse Africaine, sur ordre de la France.

Observez juste d’un peu plus près, qui des Artistes Tchadien(ne)s est primé(e) par R.F.I. (Radio des Fausses Informations… euh, Radio France Internationale)…

Le Tchadanthropus-tribune

2337 Vues

Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire