Je tiens à vous dire que vous qui n’êtes même plus capables de représenter vos propres personnes, vous n’avez aucune légitimité ou mandat de parler au nom de nos communautés. Nos communautés, ont vécu harmonieusement depuis leur existence dans la cohabitation Pacifique et dans la paix, nos communautés n’ont pas besoin de recevoir des leçons envers vous les pompiers pyromanes. Les sentiments de haine et de déchirure, qui sont entrain de véhiculer en ce moment sur les réseaux bleus, doivent être combattus. Nos communautés sont liées par le sang depuis les nuits de temps, elles continuent de vivre en symbiose vie, dans une cohésion de bonne enfance.
Nos sages ont vécu une vie apaisante, ils ont semé les graines de vivre ensemble et de l’amour fraternel, certains patriarches de nos communautés ne baissent jamais les bras à prôner la consolidation de la paix. L’histoire de notre pays, ne nous a jamais enseigné un supposé embrasement entre nos communautés. Cette opportunité de vivre fraternellement, est une aura de nos brassages intercommunautaires.

Depuis l’indépendance jusqu’à cette heure, les frères et sœurs de nos différentes communautés, continuent de lutter ensemble pour le développement de notre cher et beau pays. Aucune communauté du Tchad n’a fait seul cavalier, pour les nobles causes, elles se sont toujours jointes afin de décider ou de défendre la cause commune. Les mouvements cahoteux qu’a connu malheureusement notre pays, grâce à la participation des tous et des toutes ses enfants, que nous recueillions aujourd’hui les fruits délicieuses de leurs suprêmes sacrifices, qui les coûtaient cher la vie.
Alors personne n’a le mandat ou le droit de prendre en otage une communauté, en créant des groupes ou des pages sur les réseaux sociaux et s’en prendre aux autres communautés de notre pays.
Les créateurs des pages sont des véritables semeurs des troubles et si vous voulez faire un règlement de compte, de grâce dévoilez-vous afin de s’armer de l’audace, pour s’en prendre uniquement entre vous à visages découverts. Ne trainer jamais les communautés dans vos sales besognes de division incendiaire.

Soyons des jeunes sages, qui prennent la relève pour l’harmonisation de notre vivre ensemble. Le pays compte sur notre force, nous devons utiliser cette force positivement pour notre bien-être. À vous tous mes chers compatriotes, je vous prie de prendre conscience sur ces délinquants des réseaux sociaux, qui vous harcèlent personnellement où a travers vos communautés, que ces gens-là n’ont aucune responsabilité et aucune légitimité à parler au nom de n’importe quelle communauté. Arrêtez de répondre à leurs harcèlements et ensemble signalons leurs pages pour qu’ils disparaissent une fois pour tous.

Ousmane Sahélien

515 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire