« Chaque génération découvre sa mission, l’accomplit ou la trahit ». Frantz FANON

Il n’y a rien qu’on puisse faire de mieux dans cette génération de haine, dans cette génération de confusion et en manque de ligne directrice, une génération des « Doungourous » ou beaucoup oublient que le pays leur appartient, une génération qui n’est ” ni ici, ni là-bas “. Pendant que chez les autres, la participation des jeunes dans la vie politique, le mariage interethnique, la liberté de pensée et agir ne sont que des vieilles habitudes. Mais chez nous, chacun pense que tout tourne autour de son ethnie.

Le Tchad est vaste et beau, mais si nous ne faisons pas attention, si nous suivons cette voie, nous pouvons vraiment garantir que, dans cette génération, nous récolterons que de regrets, la pauvreté et l’ignorance. La République nous a appartient, ces vieillards partiront et d’ici 2030, beaucoup d’entre nous auront plus de 30 à 50 ans et quelles sont les valeurs concernant le Tchad que nous voudrions léguer à nos enfants. ? Un pays où nos enfants chanteront vive le développement en vivant dans la pauvreté et l’ignorance ? Un pays ou nos enfants seront obligés de faire louange d’une personne pour que l’on considère la valeur de leur diplôme ? Un pays ou nos enfants auront la mentalité que seule leur ethnie est la meilleure ou ils seront obligés de se marier uniquement dans leur cercle familial ? La réponse est surement non, beaucoup de gens essaient de détruire notre génération et c’est à nous de prendre notre responsabilité, et la prise de conscience est aujourd’hui plus nécessaire que jamais, si nous voulons vivre ensemble dans un pays que nous aimons et le léguer à nos enfants.

Abakar Ousmane Hakimi Eguide Terefi

276 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article