Non comment, 11 ans après La route du Batha une autre histoire. Onze ans après le Batha est toujours sens dessus dessous, tourner et retourner. Onze après le Batha en oublie total, sans appel, onze après une route sans fin.

Quelle surprise ! la population du Batha n’attendait pas. Ce matin C’est le ministre des Infrastructures et du Désenclavement, Patalet Géo, qui était interpellé par les Conseillers Nationaux.

À l’ordre du jour, les questions orales avec débat, relatives à la vétusté du réseau routier. L’interpellation a porté sur plusieurs questions. À cet effet, Patalet Géo, a cité quelques tronçons en cours de bitumage, dont les travaux reprendront d’ici le mois de mars 2022 sur fonds propres de l’État Tchadien. Il s’agit entre autres, de la route des: Moundou-Sarh-Amtiman, longue de 399 km ; Kiabé-Singagou, longue de 183 km ; Amtiman-Goz Beida, longue de 427 km. D’autres seront bitumées dans la deuxième phase. Il s’agit du tronçon Biltine-Martadjana-Tiné et du corridor Mongo-Aboudeya- Amtiman pour ne citer que ceux-là. La route N’Djamena-Guelendeng-Bongor sera bientôt bitumée pour assouplir la souffrance des voyageurs. D’ailleurs a-t-il confirmé, le fonds octroyé en dette, par la Banque Mondiale au Tchad, est déjà disponible.

Pourquoi la route du Batha ne figure pas ? Qu’est-ce qu’a l’origine ?
Ou sont passés les conseillers de CNT du Batha ? hormis Mht Nimir Hamata, qui a posé une question pertinente, dont le ministre n’a pu donner à cette question. Tout en affirmant que le pont de Kounjourou dont la descente côte sud était détérioré sera aménagé à un budget de 5000 millions.

En survolant a sa question Le conseil Mahamat Nimir Hamata a promis d’aller lui voir au Bureau pour plus d’information.

Nous posons deux questions le pourquoi et le comment le Batha ne figure pas sur les traçons en cours de Bitumage ?

Ibrahim Mahamat Tamour politologue

934 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire