Est-ce que la conférence nationale dite de la réconciliation peut se transformer en un projet de détournements ou bien un lieu de bavardages entre des copains ? Ou même un lieu où des acolytes se retrouvèrent pour causer de rien et de tout ? Tout de même, à ce rythme toutes ces questions auront leurs réponses sans hésitation.

En effet, une réconciliation nécessite d’abord, de réunir les concernés directement pour sceller du sort de ce pays combien important et qui a longtemps souffert dans des guerres fratricides. Mais, une réconciliation ne pourra rien apporter si cette dernière est manigancée et tourmentée par des vieux sans repères et sans aucune légitimité́ en écartant les concernés du premier degré́. Car, ces vieux sont présents depuis toutes ces années dans d’autres occasions liées à des conférences qui, normalement aboutiront à des réconciliations dites nationales mais n’ont jamais réussi à apporter un plus.

De ce fait, nous exhortons toutes ces personnes concernées de loin ou de près à river les yeux vers ces jeunes tchadiens qui sont les premiers acteurs de cette rencontre, car c’est eux les vrais acteurs pourquoi ? Parce que c’est eux, qui sont enroulés dans des rebellions et autres groupes qui expriment leurs mécontentements et non ces vieux ronfleurs qui cherchent toujours à travailler pour encaisser leurs intérêts personnels. Pire encore, ce sont les jeunes qui sont les premiers acteurs des grognes sociales qui se font tout le temps dans les ruelles de ce pays. Encore, ce sont ces jeunes qui sont les premières victimes des toutes ces injustices sans précèdent qui se passent régulièrement dans ce pays. Si, on se demande qui sont les vrais acteurs concernés par la réconciliation, c’est sûrement la jeunesse tchadienne longtemps divisée, humiliée, écartée et en guerres. C’est elle, qui va normalement être impérativement réconciliée pour un avoir un pays sain, sauf et bien portant.

Cela étant, ce sont aussi les jeunes tchadiens qui vont construire le Tchad de demain, ce Tchad réconcilié́ et apaisé. Et non pas ces vieux qui détournent les deniers publics de ce pays à longueur de temps et non pas encore ces vieux rancuniers qui initient toutes ces guerres fratricides pour assouvir leurs besoins personnels. Bref, sûrement non pas encore, ces vieux sans aucune solution pour le développement de ce pays.

Enfin, ce n’est pas tous les vieux tchadiens qui sont les facteurs de désordre dans ce pays, on peut certes, les associer dans ces rencontres qui se pointent à l’horizon. Mais, juste fallait leurs donner une place honorifique pour simplement apporter des apports qui relèvent de l’expérience et de l’ancienneté́ (calme et sérénité́) lors du déroulement de cette rencontre inédite.

Ibrahim Ellefimi

447 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire