Sans aucune considération de quelque nature que ce soit et en simple citoyen tchadien, je vous soumets cette missive. Je m’adresse à vous les jeunes citoyens tchadiens. Les sujets qui alimentent quotidiennement la Radio Tchad ou la Radio FM liberté sont des annonces des cas de violation des femmes et des filles par l’autorité central ou de différentes provinces.

Tandis que sur les réseaux sociaux tels WhatsApp, Facebook nous assistons à des publications des cas violation des filles et des femmes dans les quartiers. Les journaux écrits quant à eux, mettent l’accent sur les bandits.

Nous devons au contraire soutenir la justice dans la recherche de la quiétude dans notre pays. A cet effet, nous avons un travail de sensibilisation de grande envergure à mener à tous les niveaux : services centraux, les provinces, les départements, les responsables religieux, sans oublier les chefs traditionnels, les parents et les enseignants pour ainsi dire tous les tchadiens soient mobilisés contre le mal de notre pays : Je voudrais m’adresser particulièrement aux jeunes du pays, par rapport aux récurrentes violations des femmes, des filles et des crimes crapuleux.

Alors, avez- vous oublié que nous avons tous de mère, des sœurs, des tantes et des cousines. Les images publiées sont souvent choquantes et humiliantes, s’il vous plait tchadiens respectons nos semblables. N’oubliez pas que, malgré cette différence, les populations des autres pays acceptent de vivre ensemble sans publier des actes horribles sur les réseaux sociaux et les Radios. Les jeunes du Tchad, je m’interroge en interpellant chacun de nous à une conscience nationale pour le sursaut de cette portion de la terre. Togoï

Chidi Djeky Martami

togoichidi@gmail.com ;

220 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article