Certains jouissent de profit et d’influence de la mort d’IDI (paix à son âme) au sein de cette transition théâtrale.

À chaque malheur, des profiteurs. Tout ce monde qui nous promet la sécurité, la paix et la réconciliation nationale est en réalité des imposteurs. Cette transition constitue un terreau sur lequel les profiteurs de tout poil et les marchandeurs de la paix prospèrent allègrement. Ils savent très bien que rien ne marchera comme avant mais ils font semblant d’apporter des solutions qu’ils ne détiennent pas.

Ces personnes de mauvais augure qui trompent le peuple tchadien en détresse pour leur vendre l’espoir n’avaient aucune crédibilité avant la mort d’IDI. Beaucoup sont motivés par l’argent, ils profitent du décès du Président IDI pour se mettre devant la scène politique et imposer leurs décisions pour des intérêts personnels.

Maintenant qui pourrait dire « niet » ou imposer sa volonté par sa détermination et sa vision pour se faire respecter ? Un dirigeant doit faire preuve de fermeté et se faire respecter. Rester comme un légume, faire des accolades, lire des discours ce sont des signes d’un dirigeant faible qui n’inspire confiance ni le respect des autres et qui ne peut durer.

Biress-Mi

781 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire