Le peuple tchadien suivra-t-il les pas des soudanais pour se libérer de trois décennies de dictature ? Suite aux derniers évènements qui ont secoués le régime d’El Béchir, cette vague populaire qui a en emporté une dictature sans précédente dans le l’histoire du soudan, il y a de quoi se poser la question, jusqu’à quand la rue tchadienne attendra avant de manifester sa volonté de se libérer de ce joug de dictature.

En effet, les soudanais vivent un jour historique, un jour qui restera à jamais gravé dans leurs mémoires, un jour sans Oumar Hassan El Béchir, cet homme qui a dirigé le pays avec une main de fer et une dictature sans précédente pendant plus de trois décennies vient d’être destitué par le peuple. Ne dit-on pas que quel que soit la durée de la nuit le soleil finit toujours par se lever, aujourd’hui les rayons de la liberté brillent sur le soudan, ce pays ami et frère longtemps marginaliser par des guerres fratricides orchestrées par un régime sanguinaire dans le seul but de bien régner vient de respirer le tout premier air de la liberté.

Malgré la division, la haine, voir même le génocide qu’a en ont connus les soudanais aujourd’hui ils se sont dressés comme un seul Homme pour faire plier le régime d’El-Béchir. Et si tous les mouvements armés ont échoués dans leur quête du pouvoir par les armes, aujourd’hui le peuple l’a fait par des simples applaudissements tout en reprenant le fameux slogan Taz-koute –basse (il chutera seulement) en faisant référence au système dictatorial d’El Béchir. Les questions que je me pose et cela me semble légitime A quand notre révolution ?

Jusqu’à quand nous continuerons dans ce mutisme total ?

En quoi les autres peuples (Soudanais, Burkinabé, Tunisien, Algérien…) sont différents de nous ?

Peuple tchadien ne-t-il pas temps de prendre ton courage pour faire naitre ta liberté ?

Si aujourd’hui les autres peuples ont arraché leur liberté, nous pouvons de même le faire, l’air de liberté a un prix et ça s’appelle volonté et détermination. Alors frères et sœurs tchadiens préparons nous a vivre notre révolution, mobilisons-nous partout où nous somme car l’heure de la liberté a sonné. Les jours à venir seront déterminants de notre avenir. Vive le Tchad, vive la liberté

Aboujamila Diguess

Pour Tchadanthropus-tribune

373 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article