Quelle serait la joie d’être Maréchal dans cet environnement ? À sa place j’aurais honte d’être même un caporal. Mais, notre pays a eu la malchance d’avoir un omnivore, d’une autre planète.

Des milliards des francs engloutis pour la folie de grandeur et la mégalomanie d’un individu ! C’est pathétique pour un pays pauvre comme le nôtre.

Alors que, les Tchadiens pataugeaient dans la boue et l’eau des pluies, le Maréchal trentenaire dans sa dictature, se pavane dans son village D’AMDJARASS, pour réfléchir avec ses crieurs, comment faire la prolongation de trente années avenir. Quant aux Tchadiens, ils sont tous résignés et croisant les bras et attendant l’arrivée de l’homme providentiel.

Je pense que, cette même providence que nous Tchadiens compterions dessus, est l’espoir sur lequel, le Maréchal Déby souhaiterait aussi prolonger, ses 30 années avenir pour finaliser son programme politique, soutenu par son système. Dieu a créé le Djinn Wol insane. (Dieu a créé l’homme et en même temps le Satan.)

N’attendons pas que, tout nous tombera du ciel.

Le soleil se lèvera demain matin sans doute, dans le quartier sinistré de N’Djamena et en même temps sur le palais rose ou le Maréchal ronflant tranquillement, en attendant sa providence. Car, il en compte beaucoup plus que nous sur la providence. Vous saviez tous pourquoi ? C’est une réflexion douloureuse. Mais, c’est une réflexion quand même.

D’ici là, les autorités ordurières, les crieurs du MPS, et les zozos proches doivent méditer fortement. Cette belle vie a une fin, étant dans la boue ou sur le toit d’un étage. Je sais que mon regard est suivi.

Bon courage aux sinistrés debout dans leurs cours pendant des jours et qui ne savent pas, où se diriger en ce moment difficile. Aucun mot de compassion à l’égard de la population sinistrée de la part de votre Maréchal. C’est aussi le Tchad de Déby.

Pauvres de nous et pauvre pays.

Mahamat Doki WAROU

1937 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article