Le Tchad est un pays hors norme unique au monde qui est expert-comptable du développement du sous-développement durable et de l’instauration d’une république familiale et tribale, nous sommes parmi les trois pays les plus distingués de la terre et pire encore notre pétrole est notre malédiction, détenons le plus grand cheptel en Afrique, ovin, bovin, caprin, camelins et 95 % des TCHADIENS ne connaissent pas le gout de la viande.

L’école est un luxe, les hôpitaux sont des mouroirs, l’électricité est un prestige, la capitale est une lagune en saison pluvieuse, la TV Tchad est un somnifère ou écran noir faute d’électricité, les routes sont accidentées, les ministères et ambassades sont des coopératives familiales.

La douane ses recettes est une propriété familiale exclusivement présidentielle.

L’armée est une redoutable machine de répression sanguinaire à la gâchette facile, la justice à double vitesse, l’eau manque cruellement dans le nord sans écoles dispensaires hôpitaux publics ou privés excepté le reste de l’héritage colonial, les généraux sont des grands fermiers et grands agriculteurs aux milliers d’hectares et analphabètes dans toutes les langues et d’habiles voleurs imposants et autoritaires dans leurs vanités des vanités s’imposent partout et aucun texte de la république où institutions ne les font peur et le peuple les applaudis les dents serrées englouties par la peur aucune révolution ou révolte dans leurs maigres cervelles, mais applaudissent un état néant dans une capitale obscure virtuellement vitrine de l’Afrique quelle absurdité baignant dans une hypocrisie de caractère et abondamment rétrograde d’un autre siècle de l’histoire de l’humanité le pays sombre dans tous par la politique de ses dirigeants gouvernants sans alternance dans la continuité du développement régressif durable depuis trente ans et pour combien de temps encore.

Nul n’est responsable de ces crimes de mal gouvernance dans la médiocrité absolue de la gestion de la malédiction pétrolière , pour moi le peuple est responsable de sa misère par son silence, souvenons hier, le Soudan, le Burkina et un hier récent du Mali qui à changer la donne, bien sûr un l’armée tchadienne à libérer le Mali des djihadistes et aujourd’hui l’armée malienne s’est libérée du joug gouvernant familial des IBK, et comme de temps encore notre serait sous sédatif pour libérer les autres et chez elle dans un pénitencier perpétuel et miséreux au secours des autres et se réjouissent de la misère, de la pauvreté de peuple sensée le défendre, le paradoxe est vraiment TCHADIEN. Bon réveil à tous, un pays est vivant quand l’armée protège son peuple et aucunement autrement.

Patrick Cordier

857 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article