La religion et la loi du pays sont nos lignes conductrices pour une vie en harmonie. Malheureusement, nous assistons ce dernier temps à des publications effrénées de toute manifestation sur WhatsApp et Facebook. Que cherche-t-on exactement ? Puisque nous vivions sans contradiction avant l’introduction de ces réseaux au pays. Je m’en vais pour exemple :

1 : A quoi sert- il d’exposer une vie de débauche ? Publication de la photo de deux voisin et voisine ou une autre fille sur un lit dans une auberge. 2. Quelle est l’utilité de la photo des personnes en conflit publiée sur le réseau ?

3.Un voleur surpris ou accusé et arrêté puis torturé est aussi filmé et publié dans les réseaux sociaux.

4. La photo d’un domestique accusée d’intoxication alimentaire, arrêtée chez lui en même temps est lancée sur les réseaux. Bref, les voies idéales de recours en cas de problème sont nos chefs traditionnels, chefs religieux au-delà desquels la justice peut départager. Mes frères et sœurs, les réseaux sociaux ne résoudront pas nos problèmes. Un peu de retenu en cas de conflit. Sachez que la différence est la force d’un État. N’oubliez pas que, malgré cette différence les populations des autres pays acceptent de vivre ensemble sans publier des actes horribles sur les réseaux sociaux.

Entre vous muscle Mayapá, tchadienne et tchadien muscle Mayapá

Togoichidi@gmail.com

Togoï Chidi Djeky

160 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article