Je pense que refonder le système actuel est possible et salutaire pour l’ensemble des tchadiens. Mais, c’est une grande réflexion qui concerne toute la nation et que chacun de nous doit y penser dès maintenant, pour qu’on ne perdra plus de temps après Déby, qui ne tardera pas d’aller se reposer a Amdjarass. D’ailleurs, il a dit lui-même qu’il veut aller se reposer au milieu de ses chameaux ! Et nous ne sommes pas contre sa retraite anticipée et le choix de lieu de son repos s’il le désire.

Ma petite réflexion personnelle est celle-ci : La prolifération des partis politiques voulue et entretenue par Déby doivent disparaître.

Il faudra un parti unique ou limiter au maximum à trois grands partis avec une obligation d’implantation dans les 14 préfectures ou régions selon l’aval de la majorité des tchadiens. Cette proposition sera soumis à un vrai référendum, dans lequel, il y aura une élection en toute liberté, des membres du bureau par région. Je pense que, cette proposition sera un véritable facteur d’unité. L’hémicycle de demain, sera composé des députés, des 14 préfectures ou régions du Tchad. Chaque préfecture aura l’obligation d’avoir un quota de 90 % des députés intellectuels afin de rehausser le débat dans l’hémicycle.

Il y aura des vrais débats, sur des projets d’avenir de notre pays.

Personne ne dira : (je suis de tel parti ou de tel région). Aucun député, n’aura le moyen de jouer au favoritisme. Car, le clan et la région n’appartiendront à aucun député. Donc, personne n’aura une majorité, sans en tenir compte des idées globales des autres députés . Dans ce cette assemblée révolutionnaire, notre pays meurtri sortira gagnant et nous nous épargnerons d’une division qui nous a coûté chère en vie humaine et matérielle.

Je pense que, après 50 années, notre pays qui avait connu plusieurs guerres, devra se doter d’une institutions autre que celle des pays africains d’aujourd’hui.

Il serait louable, de dissoudre tous ces pléthores des partis politiques crées pour le divertissement du président Deby, au profit d’un seul parti politique ou n’excédant pas, trois partis au maximum.

Ils s’en sortent très bien en chine, aux États Unis d’Amérique, en Russie et bien d’autres pays !

Dans tous ces états cités, vous n’entendrez guerre parler d’ethnie ! Sauf de leurs identités nationales. Cela est un grand facteur d’unité !

Je vous assure, qu’on entendra plus parler de : Inta ! arabe, Sara, Gourane, Zaghawa, Baguirmi, Banana, Ouaddai, Kanembou, Hadjaraï, Boulala etc.… Chacun se retrouvera au sein de ce ou de ces partis politiques. Aucune région ne sera abandonnée au détriment d’une autre.

Sauf que, l’environnement naturel nous obligera de trouver autrement une solution. Tout sujet, sera débattu sans tabou en plénière à sa juste valeur et un vote libre et transparent tranchera.

Aujourd’hui si le Rwanda marche très bien après une tragédie de génocide, je pense qu’il y a moins de 4 partis politiques pour tous les rwandais. Ils sont fiers de leur président et de leur assemblée.

Au Tchad, nous ne sommes pas fiers de Déby. Lui, qui avait eu la chance sur un plateau d’or de tout arranger et qui n’a pas su le faire par méchanceté malheureusement.

Déby continue de nous enfoncer davantage pour qu’il laissera un Tchad déchiqueté selon son souhait.

Si non, aucun homme normal ne fermera les yeux devant ce calvaire que vivent aujourd’hui les tchadiens.

Allez y comprendre quelque chose.

Un autre Tchad est possible sans doute. Et ceci, tous les tchadiens sont conscients après 30 années de gâchis économique et de pertes du temps inutile, il est l’heure de dire oui ! Ça doit changer absolument et la providence ne nous jettera pas un homme, tant que nous n’aurions pas la capacité d’intercepter cet homme, afin de l’éviter de s’écraser par terre.

Mais, l’homme providentiel n’est pas impossible.

Pauvres de nous…

Doki WAROU

Tchadanthropus-tribune

614 Vues

  • Merci Mr. Doki et esperons un jour. Inchallah

    Commentaire par Abdel le 3 mars 2020 à 15 h 11 min