Chers compatriotes

Je salut tous mes frères tchadiens de l’intérieur et de l’extérieur avec affection fraternelle et amour de notre terre promise.

Mon message semble à une foudre de tonnerre, s’adressant aux jeunes et à toutes les classes politiques sans distinction d’ethnique, régionale ou tribale.

Pour cela, notre beau pays vient de tomber dans un piège de carnage qu’on voulait éviter depuis longtemps. Causé par un manque d’entendre entre nos frères tchadiens (la table ronde inclusive entre les fils du Tchad).

Pour cela je lance un appel large, diffusable, aux compatriotes de la paix …aux compatriotes qui emuent à l’augmentation des veuves et des orphelins, aux compatriotes dignes pour organiser une table ronde inclusive entre les politico-militaires, le gouvernement, l’opposition, la société civile, ainsi que la diaspora pour résoudre définitivement les problèmes tchadiens.

Enfin de venir sur le tapis d’une alternance pacifique apaiser et civilisé.

Enfin d’imiter formes et les solutions comme les états des droits, sans craindre aucune puissance des états.

Si non, si on ferme les yeux sur le danger, c’est très dangereux, parce que tous les Tchadiens savent les perturbations violentes atmosphériques.

– DEUXIÈME PARTIE : Ma petite contribution de suggestion vers la jeunesse ni froid ni loi dans léthargie et la diffusion de l’information.

Certes, la charte africaine des Droits de l’homme et des peuples adoptés 24 au 27 juin en 1981 à Nairobi concernant l’information sur les 78 articles seule article 9 évoque  » toutes personnes a droit à l’information, d’exprimer, à diffuser ses opinions dans le cadre de loi et règlements ». Pour cela le peuple tchadiens a besoin une information dans le monde de l’informatique.

Cependant la majorité de la jeunesse tchadienne utilise cet outil pour des injures communautaires, les désunions, la coïncidence des uns contre les autres.

Pour cela, aucun tchadien ne prétendra marché sur la tête d’un autre tchadien…. Le Tchad appartient à tous les Tchadiens et nous sommes contraintes de vivre ensemble pour n’est pas tombé dans la jungle ni dans le déluge.

Nous la jeunesse tchadienne, imitons, copions dans le monde les bons exemples pour le futur, pour « après le froissement du thé ». Pour un Tchad meilleur, prospère, sans tribalisme, avec l’homme qu’il faut à la porte qu’il faut.

#MATAR Army# 

Tchadanthropus-tribune

453 Vues

Il n'y a pas encore de commentaire pour cet article
Vous devez vous connectez pour pouvoir ajouter un commentaire